Vous êtes ici : Accueil > Forums > Général

Démission de Michel Touttée au S.C.Versailles - Page 4

Lundi 16 Juin 2008 15:29

Citation de cedricnic :
si si je sais qui est Chris Émoticône


Émoticône

Lundi 16 Juin 2008 15:47

"Ce qu'a dit le président de versailles, c'est qu'il n'arrivait pas à remplir ses objectifs avec cette sommes ; pas qu'il n'est pas possible de faire fonctionner un club."

Je m'interroge : un président doit-il définir des objectifs à partir de ces moyens ou inversement... Le deuxième cas me semble assez limite... Le président peut dire "J'ai l'objectif de monter une superdivision en 5 ans avec 400000 € de budget"... ok tout le monde peut avoir cet objectif, on crie bravo, mais il faut d'abord avoir les moyens pour les réaliser et pas l'inverse !

Lundi 16 Juin 2008 15:59

Tu as raison, il a amené le club le plus haut possible sans le mettre en peril financierement. Le club est sain, je le repète. Il ne part pas avec la caisse, et ne laisse pas le club dans le rouge.
Il avait un budget, il a choisi de faire monter les equipes au maximum. La formation a été peu lésée puisque pas de creneaux... Mais ça le mine de ne pas pouvoir former des jeunes avec un entrainement soutenu et de qualité. Car meme sans nationale, on aurait pas eu plus de jeunes formés par manque de creneaux... et les creneaux, ni sponsors, ni benevoles, ni magiciens peuvent nous les apporter. Il n'y a que la municipalité qui peut faire ça...

Lundi 16 Juin 2008 18:35

Citation de Chris :
Il ne faut pas oublier aussi que l'argent des communes ne dépend pas que de ses habitants, mais aussi de la taxe professionnelle par exemple. Des villes comme Courbevoie et Puteaux, par exemple, ne sont pas à plaindre de ce côté là avec La Défense sur leurs communes. Elles peuvent donc bien en reverser un peu aux associations sportives.

Il y a aussi le Conseil Général (voire le Conseil Régional) qui peut filer un bon coup de main pour avoir un très bon club dans un sport donné dans son département. Dans ce cas, le nombre de parts de gâteaux est beaucoup moins important et les parts peuvent être plus grosses.

Par contre, il y a un truc auquel il ne faut pas toucher pour "dédommager" les joueurs : ce sont les cotisations des adhérents. Celles-ci doivent uniquement servir à faire fonctionner la structure (matériel, salaire des entraîneurs, licences, engagements des équipes, boissons d'après-match...)


Les Conseils Généraux ne peuvent se permettre de financer tous les clubs... Il y a quand même quelques clubs dans le 78 qui méritent plus que Versailles des aides (résultats, formation...), Marly, Elancourt, Le Chesnay et dans la même catégorie "club=équipe 1 surtout" y'a même Rambouillet...

Est-ce que si les municipalités connaissaient les "dessous" du financement des joueurs des équipes premières de "petit niveau" (honnêtement, la N2, c'est vraiment loin du haut niveau, alors pourquoi payer ?), l'accepteraient-elles ?

Lundi 16 Juin 2008 18:40

Citation de piloti :
Tu as raison, il a amené le club le plus haut possible sans le mettre en peril financierement. Le club est sain, je le repète. Il ne part pas avec la caisse, et ne laisse pas le club dans le rouge.
Il avait un budget, il a choisi de faire monter les equipes au maximum. La formation a été peu lésée puisque pas de creneaux... Mais ça le mine de ne pas pouvoir former des jeunes avec un entrainement soutenu et de qualité. Car meme sans nationale, on aurait pas eu plus de jeunes formés par manque de creneaux... et les creneaux, ni sponsors, ni benevoles, ni magiciens peuvent nous les apporter. Il n'y a que la municipalité qui peut faire ça...


Donc le problème majeur n°1 n'est pas la subvention mais un problème de salle (voire salle spécifique). Qui concerne des milliers de clubs en France j'en suis sûr... Si l'on sait par avance que les locaux n'existent pas et si la mairie répète inlassablement les mêmes choses, pourquoi vouloir à tout prix essayer de faire grossir le club ???

Encore une fois, il ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs... C'est un peu facile à mon sens d'essayer de mettre devant ses responsabilités une commune... qui n'y est pour rien bien souvent dans l'état des clubs... Exemple : j'ai réussi à avoir 300 adhérents dans mon club DONC LA MAIRIE ME DOIT UNE SALLE SPECIFIQUE... A mon sens, beaucoup font l'erreur dans la priorisation des moyens vs. les objectifs (et là, pour moi, c'est absolument pas une histoire de la poule et de l'oeuf...).

Lundi 16 Juin 2008 18:54

Enfin il n'est pas difficile de citer plusieurs exemples de clubs qui sont arrivés en nationale avec des joueurs locaux en majorité voire exclusivité (maintenant où dans le passé, en Ile-de-France) : dans le 78, c'est le cas me semble-t-il de Marly (qui a atteint un excellent niveau grâce aux joueurs formés puis, plus récemment, des apports extérieurs pour accompagner les jeunes dans leur progression), d'Elancourt aussi. Créteil : 6 joueurs formés au club je crois en N3 (idem côté filles)... Pantin je crois avait pas mal de joueurs du crû et le club ne payait pas, et dans les montants en N3 en Ile-de-France, je crois que Reuilly a pas mal de jeunes formés au club dans l'équipe 1 non payés (sachant que les "pièces rapportées" Kirichenko et Capitaine ne jouaient pas dans l'équipe 1 et que le club n'a pas plus de moyens que Versailles je pense)... On peut aussi citer Draveil qui -il faut le reconnaitre l'apport de quelques joueurs extérieurs- a atteint les portes de la superdivision avec une majorité de joueurs formés à Draveil arrivés "15" à l'époque : Lebreton, Saquet, Riva, Odéant...

Lundi 16 Juin 2008 19:20

Pour les jeunes de Versailles, notre salle est accessible que le mercredi de 14H00 à 19H00, soit environ 1H00 à 1H30 d'entrainement par semaine pour chaque jeune. Que peut-on faire avec aussi peu d'heure ? Pour des clubs comme Versailles, seule la formation peut permettre d'avoir des résultats. La formation coute chère et demande d'avoir 2 à 3 séances par semaine pour l'entrainement des jeunes. Que les entraineurs ET SURTOUT LOLODIE me disent comment faire pour avoir des résultats dans ces conditions ?
Ne pouvant faire mieux et ne pouvant pas développer la formation avec plus de créneaux, j'ai bien compris qu'il n'y aurait pas de changement dans la politique sportive de la ville de Versailles. Je n'ai ni l'envie ni la patience d'attendre après 16 ans de présidence j'ai donc pris la décision de démissionner.
Etre arrivé en Nationale 2 avec 3 joueurs formés au club sur 6 (J. Jaud, T. Kramdi et N. Morin) fut une immense joie, ce fut la dernière.

Michel Touttée

Lundi 16 Juin 2008 21:10

je suis d'accord avec michel etRireodie sur le fond mais michel aurait pu s'en rendre compte avant 16 ans ...!? Rire

tu es sur qu'il n'y a pas d'avantages pour des 25? voir 30 ou plutôt équipe 2...!? avant ton arrêt...

nous à montesson on essaye de former quelques jeunes (pas pour le haut niveau sinon faudrait avoir le courage de les envoyer dans un club adapté : marly) mais on a bien compris que la mairie ne suivrait jamais une politique élitiste (pour info on a 1900 euros de subvention par an de la mairie...) on ne rembourse rien (déplacement au frais des joueurs, pot de fin de match ramené par un joueur de l'équipe et ça tourne ("normalement"...! Rire)) enfin bref on n'est pas riche mais on n'a qu'une ambition : passer de bons moments ensemble autour du ping pour prendre plaisir, c'est ce que je me suis efforcé de faire passé comme message aux jeunes qui j'espère auront à coeur de continuer l'aventure et vivre des moments sympas ensemble... on n'a effectivement que l'ambition de nos pauvres moyens mais on s'y adapte! si on veut faire du haut niveau autant aller dans une structure qui en a les moyens (ou s'en donne les moyens...)

Lundi 16 Juin 2008 21:32

Citation de Lolodie :
Enfin il n'est pas difficile de citer plusieurs exemples de clubs qui sont arrivés en nationale avec des joueurs locaux en majorité voire exclusivité (maintenant où dans le passé, en Ile-de-France) : dans le 78, c'est le cas me semble-t-il de Marly (qui a atteint un excellent niveau grâce aux joueurs formés puis, plus récemment, des apports extérieurs pour accompagner les jeunes dans leur progression), d'Elancourt aussi. Créteil : 6 joueurs formés au club je crois en N3 (idem côté filles)... Pantin je crois avait pas mal de joueurs du crû et le club ne payait pas, et dans les montants en N3 en Ile-de-France, je crois que Reuilly a pas mal de jeunes formés au club dans l'équipe 1 non payés (sachant que les "pièces rapportées" Kirichenko et Capitaine ne jouaient pas dans l'équipe 1 et que le club n'a pas plus de moyens que Versailles je pense)... On peut aussi citer Draveil qui -il faut le reconnaitre l'apport de quelques joueurs extérieurs- a atteint les portes de la superdivision avec une majorité de joueurs formés à Draveil arrivés "15" à l'époque : Lebreton, Saquet, Riva, Odéant...


Faudra que le président de Marly répète combien de fois que son club n'est pas le bon exemple pour illustrer de tels propos!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elancourt Hum moins de 12 000 euros je n'en mettrais pas ma main à couper ; une n1 masculine, une bonne équipe en féminine ...

Créteil peut être ... Reuilly peut-être aussi

Pantin : si tu parles de joueurs du crû des joueurs formés au club c'est faux

Draveil Hum!

Mardi 17 Juin 2008 11:19

Citation de Lolodie :
Citation de piloti :
Tu as raison, il a amené le club le plus haut possible sans le mettre en peril financierement. Le club est sain, je le repète. Il ne part pas avec la caisse, et ne laisse pas le club dans le rouge.
Il avait un budget, il a choisi de faire monter les equipes au maximum. La formation a été peu lésée puisque pas de creneaux... Mais ça le mine de ne pas pouvoir former des jeunes avec un entrainement soutenu et de qualité. Car meme sans nationale, on aurait pas eu plus de jeunes formés par manque de creneaux... et les creneaux, ni sponsors, ni benevoles, ni magiciens peuvent nous les apporter. Il n'y a que la municipalité qui peut faire ça...


Donc le problème majeur n°1 n'est pas la subvention mais un problème de salle (voire salle spécifique). Qui concerne des milliers de clubs en France j'en suis sûr... Si l'on sait par avance que les locaux n'existent pas et si la mairie répète inlassablement les mêmes choses, pourquoi vouloir à tout prix essayer de faire grossir le club ???

Encore une fois, il ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs... C'est un peu facile à mon sens d'essayer de mettre devant ses responsabilités une commune... qui n'y est pour rien bien souvent dans l'état des clubs... Exemple : j'ai réussi à avoir 300 adhérents dans mon club DONC LA MAIRIE ME DOIT UNE SALLE SPECIFIQUE... A mon sens, beaucoup font l'erreur dans la priorisation des moyens vs. les objectifs (et là, pour moi, c'est absolument pas une histoire de la poule et de l'oeuf...).


Tres ambitieux dis moi !!
On peut pas, on fait pas !
On a essayé de mettre la municipalité devant le fait accompli, bon visiblement ça marche pas, mais c'est une méthode comme une autre.
On peut aussi attendre patiemment (tres patiemment meme) qu'ils se disent, tiens le "ping" c'est un sport en vogue (bof bof) on va biller là dessus pour avoir un super club de tennis de table dans notre ville.

Si toi, savoir d'avance que t'auras jamais les moyens pour faire quelquechose de pas extraordinaire (une nationale et une ecole de jeunes) ne te mets pas en rogne et continue à te motiver apres 15 ou 20 ans, chapeau bas ! Si la perspective de gerer un club plutot loisir que competiteur, ok tant mieux, c'est juste pas la vocation ni l'envie de certains autres dont Michel fait partie. Il n'a jamais été passionné par faire des tournantes le dimanche matin avec à la clé un petit pot avec cidre et palmitos.

On est pas en train de dire qu'il a un bilan parfait. Le président du SCVTT a oeuvré dans le but du club et de ses adherents en donnant enormement de son temps comme le font des tas de présidents de club. Les joueurs de Versailles sont visiblement déçus de le voir arreter (donc il y a un esprit club et une fierté des joueurs à porter le maillot du club). Il a fait du mieux qu'il a pu pour le bien de tous en adéquation également avec ses ambitions.
Peut etre que le nouveau président et ses collègues du bureau se debrouilleront mieux que lui. Les orientations vont etre différentes, pour preuve, CAUSSE et NINIOLA s'en vont.

Mardi 17 Juin 2008 14:08

Citation de pierre valdek :


Faudra que le président de Marly répète combien de fois que son club n'est pas le bon exemple pour illustrer de tels propos!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elancourt Hum moins de 12 000 euros je n'en mettrais pas ma main à couper ; une n1 masculine, une bonne équipe en féminine ...

Créteil peut être ... Reuilly peut-être aussi

Pantin : si tu parles de joueurs du crû des joueurs formés au club c'est faux

Draveil Hum!


Marly n'est peut-être pas un bon exemple aujourd'hui mais cela a pu être le cas dans le passé.

Créteil c'est sûr, Reuilly aussi.

Pour Pantin, ça a été le cas à une époque (pas si lointaine) avec les frère Wilhem, Girard... Et je crois que les autres joueurs n'étaient pas payés (Lepage & co.). Et on ne peut pas dire que Pantin a une salle de rêve...

Draveil, Lebreton, Riva, Saquet, Odéant => formé à 100% à Draveil je crois, tous 15/20 et ossature de base de l'équipe avec des leaders Leréah, Eudes... venus accompagner la progression des joueurs locaux (et qui ont aussi progressé à Draveil à une époque). 4 sur 6 formés au club, c'est un bon exemple, non ?

Mardi 17 Juin 2008 14:26

Citation de Lolodie :
Citation de pierre valdek :


Faudra que le président de Marly répète combien de fois que son club n'est pas le bon exemple pour illustrer de tels propos!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elancourt Hum moins de 12 000 euros je n'en mettrais pas ma main à couper ; une n1 masculine, une bonne équipe en féminine ...

Créteil peut être ... Reuilly peut-être aussi

Pantin : si tu parles de joueurs du crû des joueurs formés au club c'est faux

Draveil Hum!


Marly n'est peut-être pas un bon exemple aujourd'hui mais cela a pu être le cas dans le passé.

Créteil c'est sûr, Reuilly aussi.

Pour Pantin, ça a été le cas à une époque (pas si lointaine) avec les frère Wilhem, Girard... Et je crois que les autres joueurs n'étaient pas payés (Lepage & co.). Et on ne peut pas dire que Pantin a une salle de rêve...

Draveil, Lebreton, Riva, Saquet, Odéant => formé à 100% à Draveil je crois, tous 15/20 et ossature de base de l'équipe avec des leaders Leréah, Eudes... venus accompagner la progression des joueurs locaux (et qui ont aussi progressé à Draveil à une époque). 4 sur 6 formés au club, c'est un bon exemple, non ?


Tout ça il ya 10 - 15 - 20 ans...
Draveil, c'etait pas à l'époque de Charles? ........ Émoticône

Le ping actuel est bien différent...

Mardi 17 Juin 2008 14:32

Il ne faut pas compter que sur les municipalités pour faire vivre un club ( conseil généraux , région ) il faut réclamer a toutes ces organisations , le sponsoring est également très important , l'organisation de tournoi ( buvette + inscription ) peuvent rapporter plusieurs milliers d'euros sur une saison ... seulement faut avoir le courage de tout organisé et c'est jamais facile .

En tout cas , bonne chance pour la suite .

Mardi 17 Juin 2008 15:09

Citation de Lolodie :


Marly n'est peut-être pas un bon exemple aujourd'hui mais cela a pu être le cas dans le passé.

Créteil c'est sûr, Reuilly aussi.

Pour Pantin, ça a été le cas à une époque (pas si lointaine) avec les frère Wilhem, Girard... Et je crois que les autres joueurs n'étaient pas payés (Lepage & co.). Et on ne peut pas dire que Pantin a une salle de rêve...

Draveil, Lebreton, Riva, Saquet, Odéant => formé à 100% à Draveil je crois, tous 15/20 et ossature de base de l'équipe avec des leaders Leréah, Eudes... venus accompagner la progression des joueurs locaux (et qui ont aussi progressé à Draveil à une époque). 4 sur 6 formés au club, c'est un bon exemple, non ?


Beaucoup de "croyances" peu de certitudes ...

La situation de Versailles est actuelle ; c'est sûr que si l'on fait référence à un passé lointain , on va trouver plus de club !!! Donc pas la peine d'évoquer Marly ou Draveil

Pour certains, versailles se débrouille mal il est possible et courant de trouver un club :

- formateur : sortant des joueurs régulièrement et de niveau régional
- avec aucun joueur payé pour jouer (si c'est payé tout court pas la peine de chercher, on trouvera pas)
- des joueurs formés à 100% au club dans l'équipe 1
- équipe de niveau national
- 12 000 euros de subventions municipales pas plus.

Reuilly et Créteil moins de 12 000 euros de subventions : peut être qu'un de leur dirigeant peut le dire

Par contre faut pas espérer avoir des certitudes sur le caractère gratuit des joueurs.

Puisque tu parles de Pantin, dans son équipe 1 en N1 N2 N3 il n'y avait aucun joueur 100% formé à Pantin : Wilhelm, djaziri, frèche, lepage, vigneron, girard,..........

Meme si reuilly et creteil sont de bons exemples, ca fait 2 clubs parmi combien ayant moins de 12 000 euros de subventions??

Mardi 17 Juin 2008 16:01

Peut-être 2 exemples, mais j'ai pas mis 2 heures pour les trouver...

Concernant Reuilly et Créteil, je ne répondais pas à la question des subventions, mais à la question "est-ce qu'il est possible d'avoir des nationales avec des joueurs formés au club en majorité ?". Et ce n'est pas il y a 15/20 ans, c'est actuel.

Pour Pantin, si les joueurs n'ont pas été 100% formés dans ce club, beaucoup y ont beaucoup progressé (les Wilhem par exemple).

En quoi le ping a tant évolué que cela ces 15/20 dernières années ? La taille de la balle, les sets en 11 points, mais certainement pas le fonctionnement des associciations loi 1901, le fonctionnement des clubs n'a pas changé... Ce qu'a mis en place et fait Charles Burzstein il y a des années à Draveil, pourquoi ne pourrait-ce pas se reproduire ?

Enfin, je répète, si on a pas les moyens de sa politique, pas la peine de venir pleurer et s'expliquer sur un site... Tous les présidents de clubs à leurs différents niveaux ont des problèmes. Les problèmes de Versailles, l'immense majorité des clubs les rencontrent.

Mardi 17 Juin 2008 16:09

Citation de Lolodie :


Enfin, je répète, si on a pas les moyens de sa politique, pas la peine de venir pleurer et s'expliquer sur un site... Tous les présidents de clubs à leurs différents niveaux ont des problèmes. Les problèmes de Versailles, l'immense majorité des clubs les rencontrent.


Entièrement d'accord avec toi!

Les doléances de ce président me font penser à bien des assos, qui elles aussi ont des soucis, mais ces présidents ne viennent pas exposer leur cas perso. sur internet.
Message modifié 1 fois, dernière modification Mardi 17 Juin 2008 16:09 par cbs1

Mardi 17 Juin 2008 16:11

Pour ch. Burstein, il a monté le club haut mais pas forcément en le gérant bien et très "honnètement" d'ou également la très grosse chute du club par la suite...

A noter que maintenant il y a encore 1 jeune fomé au club (A. Labonne) mais que le reste des joueurs sont extérieurs et certains bien payé pour le peu qu'ils apportent au club ( De Brito, causse....) (avis personnel).

Mardi 17 Juin 2008 16:32

Citation de Lolodie :
Peut-être 2 exemples, mais j'ai pas mis 2 heures pour les trouver...

Concernant Reuilly et Créteil, je ne répondais pas à la question des subventions, mais à la question "est-ce qu'il est possible d'avoir des nationales avec des joueurs formés au club en majorité ?". Et ce n'est pas il y a 15/20 ans, c'est actuel.

Pour Pantin, si les joueurs n'ont pas été 100% formés dans ce club, beaucoup y ont beaucoup progressé (les Wilhem par exemple).

En quoi le ping a tant évolué que cela ces 15/20 dernières années ? La taille de la balle, les sets en 11 points, mais certainement pas le fonctionnement des associciations loi 1901, le fonctionnement des clubs n'a pas changé... Ce qu'a mis en place et fait Charles Burzstein il y a des années à Draveil, pourquoi ne pourrait-ce pas se reproduire ?

Enfin, je répète, si on a pas les moyens de sa politique, pas la peine de venir pleurer et s'expliquer sur un site... Tous les présidents de clubs à leurs différents niveaux ont des problèmes. Les problèmes de Versailles, l'immense majorité des clubs les rencontrent.


Tu n'y es pas Lolodie.
Il n'est pas venu pleurer, il est juste venu exposer sur un forum dedié au tennis de table, donc ciblé et lu par des gens du milieu, les raisons pour lesquelles il arrete. Il n'attend rien vu qu'il arrete. Pleurer ça se fait en mairie (malheureusement).

Et la raison de cette annonce : que les gens qui le connaissent de pres ou de loin (car apres 16 ans on connait quelques personnes) ne soient pas surpris de la nouvelle. C'est egalement fait pour que certains ne colportent pas de mauvaises info sur le club de Versailles et son ancien président, du genre : il est parti avec la caisse ou alors il a fait couler le club.

Alors ensuite les acteurs du forums sont partis sur le theme : peut on arriver correctement à gerer un club de nationale et formateur avec 12000€ de subventions municipales et 1h30 ou 2h pour chaque jeune par semaine?
Si ailleurs c'est possible, génial pour eux ! (mais aucune personne de bon sens n'y croit...)
A Versailles en tous cas, c'est impossible.

Et CB de Draveil avait d'autres moyens... mais on va pas s'etendre là dessus.

Mardi 17 Juin 2008 18:11

Reuilly a été l'un des meilleurs clubs de France avec Chila, Eloi et Chevalier,Weber à l'encadrement.
Il reste donc toujours un petit quelque chose de la subvention d'origine...

Mais bon, pas de quoi faire une équipe de ProB.

Mardi 17 Juin 2008 19:25

Citation de cbs1 :
Citation de Lolodie :
Tous les présidents de clubs à leurs différents niveaux ont des problèmes. Les problèmes de Versailles, l'immense majorité des clubs les rencontrent.

Entièrement d'accord avec toi!

Les doléances de ce président me font penser à bien des assos, qui elles aussi ont des soucis, mais ces présidents ne viennent pas exposer leur cas perso. sur internet.

Tout à fait d'accord également.
Citation de piloti :
Tu n'y es pas Lolodie.
Il n'est pas venu pleurer, il est juste venu exposer sur un forum dedié au tennis de table, donc ciblé et lu par des gens du milieu, les raisons pour lesquelles il arrete. Il n'attend rien vu qu'il arrete.

Si si, moi aussi je trouve qu'il est venu pleurer. Un peu comme un gamin qui veut prouver qu'il existe. Ou alors quelqu'un qui se suicide (vous savez, les psy disent que la plupart du temps, une tentative de suicide n'est qu'une façon d'attirer l'attention - et dans le cas de Versailles, il suicide le club, peut-être, l'avenir nous le dira). Toutes les personnes (même non présidentes de club) qui suivent un peu la vie de leur club savent que c'est pas évident de monter quelque chose. Et je pense que le club de Versailles n'est pas le plus démuni des clubs.
0
6
165 messages

Vous êtes ici : Accueil > Forums > Général