Vous êtes ici : Accueil > Forums > Général

% d'entraineur pro (BE) ayant du boulot

Jeudi 29 Juin 2006 07:31

Salut
Comme je peux le lire dans le forum; il y'a pas mal d'entraineurs ayant le BE qui enseigne par ci par la.

La question que je me posais est la suivante :

Le métier d'entraineur de tennis de table vous apporte t'il vraiment des satisfactions au niveau personnel et professionel .

Sachant que la Convention Collective National du Sport va bientot entrer en vigueur et que l'arrivé du CNE a permis au associations de "booster" les embauches;
j'aimerais connaitre votre position (avec ou sans emplois ) et votre sentiment sur la question.
Le pouvoir est dans l'action!

Jeudi 29 Juin 2006 10:54

je ne vois pas trop le rapport entre le titres et la question posee?

Jeudi 29 Juin 2006 11:50

exact; je me suis égaré et engagé un débat;
je reformule :
qui à un BE tt et n'a pas de temps plein?
Le pouvoir est dans l'action!

Jeudi 29 Juin 2006 12:02

je pense que le pourcentage de BE ayant un boulot d entraineur a temps complet est tres tres faible
trinko no 33 mondial

Jeudi 29 Juin 2006 12:02

je pense que le pourcentage de BE ayant un boulot d entraineur a temps complet est tres tres faible
trinko no 33 mondial

Jeudi 29 Juin 2006 12:05

oui la question devrait plutôt être : quel est le pourcentage de BE qui souhaitent travailler à temps complet et qui le font ?

pour ma part, c'est mon cas.

Jeudi 29 Juin 2006 13:25

Je pense que le classement a aussi beaucoup d'importance. Un BE1 numéroté trouvera certainement beaucoup plus facilement du boulot qu'un BE1 classé 60. Beaucoup de clubs cherchent avant tout un joueur, sachant que la fonction d'entraîneur est souvent un emploi aidé, qui ne coûte pas très cher au club.

Jeudi 29 Juin 2006 14:13

A compétence égale (si on considère qu'avoir un BE est un gage de compétence ce qui reste à démontrer pour moi), pour un club faudrait vraiment être con pour prendre un 60 plutôt qu'un numéro...

De plus, moi j'aurais du mal à faire confiance à un entraîneur vraiment mal classé... Il faut tout de même qu'il ait une certaine légitimité, sauf exception (comme -ce n'est qu'un exemple- Blondel qui n'a jamais été fort joueur mais qui a acquis de l'expérience à l'étranger, au Japon en particulier), ou des références...

Moi par exemple jamais je n'envisagerais de prendre un tout jeune BE classé 60 ou 50 : il n'a pas d'expérience d'entraîneur, pas de niveau justifiant une certaine maîtrise dans son sport (technique, expérience de joueur)...

Jeudi 29 Juin 2006 15:20

Je suis OK sur le rapport Diplôme/compétence/expérience .

Cela ne me dit pas qui à le BE et n'a pas de temps plein ou pas de boulot du tout.

maintenant en terme de compétence et étant diplômé d'état je suis tout a fait d'accord avec parisbanlieue; reste à determiné ce qu'est "un bon classement" car tout est relatif........
Le pouvoir est dans l'action!

Jeudi 29 Juin 2006 15:37

Sachant aussi que jouer avc un picot long (surtout un super bloc qui est vraiment atroce) ca aide pour avoir un classement assez élevé.

Jeudi 29 Juin 2006 16:03

C'est quand même frustrant ce que vous dites je trouve pour ceux qui veulent passer le BE, cela veut dire que pour vous si on est pas numéroté on peut pas être un bon entraîneur? C'est ridicule au foot les meilleurs entraîneurs et tacticiens n'ont jamais jouer au foot ou à faible niveau, au basket c'est pareil, dans beaucoup de sports c'est la même chose. Je ne suis pas entraîneur mais je comprends les mêmes exercices que ce soit un 75 ou un n°500 qui me les dicte. Enfin bref, pour ceux qui aiment ce sport plus que tout autre sport comme moi et qui pourrait en faire des heures en plus de mon travail un métier je trouve ca très passable comme discours mais c'est un avis personnel qui ne décrit pas la réalité je le consens.
Merci Werner

Jeudi 29 Juin 2006 16:10

Jsuis d'accors avec toi choutoun.
C'est pas parce que t'a un bon classement que t'es un bon entraîneur.
Et inversement

Jeudi 29 Juin 2006 17:23

Citation de Aguen :
Sachant aussi que jouer avc un picot long (surtout un super bloc qui est vraiment atroce) ca aide pour avoir un classement assez élevé.


EUH...
Moi pas comprendre le rapport avec le sujet???

Ce n'est pas la raquette qui fais le joueur ; tout comme : Ce n'est pas le classement qui fais l'entraineur....
Le pouvoir est dans l'action!

Jeudi 29 Juin 2006 17:46

A mon humble avis, il y a un autre paramètre à prendre en compte qui est le taux horaire de rémunération car être à temps plein n'est pas un objectif en soit.
Un temps plein au smic n'est pas la panacé.
Nous avons un Be1 comme entraîneur, il est classé bon 35. Nous ne pouvons lui offrir un temp plein comme la majorité des clubs je pense. La solution que nous avons retenu est de lui garantir un taux horaire plus que convenable et de s'associer avec d'autres clubs pour qu'il est un volume d'heure lui permettant d'en vivre.

Jeudi 29 Juin 2006 18:32

pour revenir sur ce que disais impeller par rapport au niveau de joueur des entraineurs, je pense qu'il ne voulait pas nécessairement dire qu'un joueur qui n'est pas très bien classé entrainera mal, il sous entend juste qu'un joueur qui n'est pas très bien classé a forcemment des lacunes techniquement et/ou tactiquement, une personnes ne maitrisant pas quelque chose aura donc par conséquent du mal à le transmettre. Ceci étant dit beaucoup d'entraineurs bas classés ont de grandes qualités d'analyse, et ont bien souvent observés beaucoup de matchs à haut niveau et peuvent très bien sans l'avoir forcemment vécu derière la table transmettre ce qu'ils ont pu observer.

Pour le sujet donné ici je pense qu'il y a peu d'entraineurs qui sont à temps plein, mais ce n'est pas forcément le but de tout entraineur non plus il faut prendre ça en compte, je pense que dans le tennis de table pour une personne diplomée qu'il souhaite travailler il y a toujours de quoi trouver du travail, énormément de clubs sont à la recherche d'un entraineur, maintenant il est clair qu'il y a des profession bien mieux rémunérée que la notre mais les personnes qui ont fait ce choix le font par passion et savent à quoi s'attendre je pense.

Jeudi 29 Juin 2006 21:00

Citation de Christ79 :
A mon humble avis, il y a un autre paramètre à prendre en compte qui est le taux horaire de rémunération car être à temps plein n'est pas un objectif en soit.
Un temps plein au smic n'est pas la panacé.
Nous avons un Be1 comme entraîneur, il est classé bon 35. Nous ne pouvons lui offrir un temp plein comme la majorité des clubs je pense. La solution que nous avons retenu est de lui garantir un taux horaire plus que convenable et de s'associer avec d'autres clubs pour qu'il est un volume d'heure lui permettant d'en vivre.


Bonne initiative; comme je le disais en début de sujet la convention collective nationale du sport va remonter les barêmes .
maintenant je comprend les clubs qui font "coups double" avec un BE numéroté (et jouant pour le club employeur....)
Le pouvoir est dans l'action!

Jeudi 29 Juin 2006 21:00

Citation de Christ79 :
A mon humble avis, il y a un autre paramètre à prendre en compte qui est le taux horaire de rémunération car être à temps plein n'est pas un objectif en soit.
Un temps plein au smic n'est pas la panacé.
Nous avons un Be1 comme entraîneur, il est classé bon 35. Nous ne pouvons lui offrir un temp plein comme la majorité des clubs je pense. La solution que nous avons retenu est de lui garantir un taux horaire plus que convenable et de s'associer avec d'autres clubs pour qu'il est un volume d'heure lui permettant d'en vivre.


Bonne initiative; comme je le disais en début de sujet la convention collective nationale du sport va remonter les barêmes .
maintenant je comprend les clubs qui font "coups double" avec un BE numéroté (et jouant pour le club employeur....)
Le pouvoir est dans l'action!

Jeudi 29 Juin 2006 21:02

Citation de guigui93 :
pour revenir sur ce que disais impeller par rapport au niveau de joueur des entraineurs, je pense qu'il ne voulait pas nécessairement dire qu'un joueur qui n'est pas très bien classé entrainera mal, il sous entend juste qu'un joueur qui n'est pas très bien classé a forcemment des lacunes techniquement et/ou tactiquement, une personnes ne maitrisant pas quelque chose aura donc par conséquent du mal à le transmettre. Ceci étant dit beaucoup d'entraineurs bas classés ont de grandes qualités d'analyse, et ont bien souvent observés beaucoup de matchs à haut niveau et peuvent très bien sans l'avoir forcemment vécu derière la table transmettre ce qu'ils ont pu observer.

Pour le sujet donné ici je pense qu'il y a peu d'entraineurs qui sont à temps plein, mais ce n'est pas forcément le but de tout entraineur non plus il faut prendre ça en compte, je pense que dans le tennis de table pour une personne diplomée qu'il souhaite travailler il y a toujours de quoi trouver du travail, énormément de clubs sont à la recherche d'un entraineur, maintenant il est clair qu'il y a des profession bien mieux rémunérée que la notre mais les personnes qui ont fait ce choix le font par passion et savent à quoi s'attendre je pense.


preuve en est :
je connais des numéros très mauvais en péda et communication....
Le pouvoir est dans l'action!

Jeudi 29 Juin 2006 21:56

Le classement est peu important. Ce qui compte c'est la motivation de l'entraîneur et sa capacité à bien communiquer sa passion, celui qui veut apprendre deviendra un très bon entraîneur. Michel Blondel est un bon exemple et il y en a plusieurs comme lui, je pense notamment à mon ami Claude Bard et d'autres...
Entraîneur "pro" depuis 14 ans je suis toujours aussi motivé malgrè les difficultés de ce métier où il ne faut pas attendre de reconnaissance particulière....Il faut savoir rester humble.

Jeudi 29 Juin 2006 22:38

A mon avis, entre 2 entraineurs n'ayant pas le même niveau de jeu, celui qui est beaucoup mieux classé que l'autre a déjà acquis certaines choses en tant que joueur qu'il a déjà transféré dans son boulot, alors que le moins bien classé n'aura qu'à acquérir ces choses par le travail et l'observation, à l'arrivée, c'est pareil, les 2 pourront apprendre aussi bien l'un que l'autre, ces choses à leurs joueurs. Pour résumé, le classement intervient uniquement sur l'acquis de départ qu'a un entraineur mieux classé, que n'a pas forcément un entraineur moins bien classé ; mais c'est le travail et la passion qui de toute façon feront la différence, pas le classement.
OM FOREVER
2
1
138 messages

Vous êtes ici : Accueil > Forums > Général