Vous êtes ici : Accueil > Forums > Général

Histoire du Tennis de Table : 1902

Dimanche 24 Avril 2005 18:39

Je vous rappelle que les numéros correspondent à des images que je ne peux malheureusement pas mettre sur mon post. Bonne lecture à travers l'histoire du tennis de table.

La fin de l'année 1901 est riche de deux événements majeurs dans l'histoire du Tennis de Table. En effet, le 12 décembre 1901, la fédération de Tennis de Table naissait et le 16 décembre c'est au tour la fédération de Ping-Pong de voir le jour également, les deux en Angleterre. Ce fait est pour le moins surprenant car se ne sont pas deux sports différents qui se sont développées mais un seul sport avec deux appellations divergentes. Le nom de "Tennis de Table" était resté libre jusqu'à l'événement du 12 décembre mais le nom de "Ping-Pong" était détenu par la société des les frères Parker.

Ces quatre jours d'écarts entre la création des deux nouvelles fédérations n'est pas dû au hazard. Les dirigeants de la FTT (Fédération de Tennis de Table), composés de 44 membres, voulait un sport libre de toute emprise commercial mais leurs rivaux, amenés par le secrétaire de l'association G. Warrington Gray, ont réagit en créant leur propre association, la FPP (Fédération de Ping-Pong). Malheureusement pour ce sport, la création de deux sièges de pouvoirs, dont un a fort but lucratif, a fortement discrédité le Tennis de Table vis à vis de ses licenciés. Par la suite la crédibilité du Tennis de Table fut extrêmement endommagée même si les effets metteront un peu plus d'un an à se faire sentir, car les deux fédérations coexistaient sans clairement se démarquer l’une de l’autre, ses pratiquants ne savaient plus trop quel sport il pratiquaient.

La seule principale différence dans les règles dictées par les deux fédérations ne résidait que dans la façon de servir. La Fédération de Tennis de Table reste favorable au service par-dessus l'épaule à la manière du Lawn Tennis, alors que celle de Ping Pong instaure le double rebond (un rebond dans le camp du serveur, un rebond dans le camp du receveur) tel que nous le connaissons actuellement. Chaque formule avait ses adeptes et ses détracteurs. Le service de type "tennis" était censé favorisé les personnes de grande taille et rendre les parties moins intéressantes parce que les points étaient très brefs. Au contraire, le double rebond avantageait les relanceurs mais rendait le jeu monotone.

La présence d'une, en l'occurrence de deux, autorités centralisées, avec en plus la multiplication des tournois, faisait entrer le Tennis de Table dans le domaine des sport de façon officielle même si depuis ses débuts il avait tous les critères pour en être considérer un. Cet évênement marque également le point de départ de compétitions officielles de Tennis de Table nationales et internationales. Selon certains historiens il y a eu un championnat du monde de Tennis de Table durant l'année 1902 mais on n'en a retrouvé aucune trace, ce fait semble donc être erroné. On peut considérer la première grande compétition officielle de Tennis de Table au monde fut celle de janvier 1902, organisée au Queen's Hall de Londres. Ce tournoi réunit non moins de cent vingt participants messieurs et cent seize participantes, tous, bien entendu, en tenue de soirée et robe ou jupe longue, étiquette oblige. Nous pouvons retenir de ce premier tournois officiel que le Tennis de Table s'est très bien propagé dans tous la capitale anglaise avec ses 236 participants mais également que la parité entre les sexes étaietn largement respectée, c'est presque du 50/50. La salle du Queen's Hall avec celle du Royal Aquarium, où sans doute se pratiquèrent les premiers doubles officiels, devirent les deux salles de Tennis de Table les plus pratiquées.

14. C'est cette femme, Constance Bantock qui a gagné le premier grand tournoi officielle de Tennis de Table au Queen's Hall de Londres début 1902.

Comme grands champions de l'époque, nous pouvons également (avec la toute première Mme Bantock, voir illustration numéro 14) retenir pricipalement : G. C. Latham qui a 14 ans fut sacré champion du sud de l'Angleterre en apprenant le Tennis de Table dans son école et D. S. Frazer qui fut lui un ancien joueur de football puis devint un grand champion de Ping Pong.


Page précédante : 15. G. C. Latham devint le plus jeune champion de Tennis de Table en 1902 à l'âge de 14 ans.

Mais l'année 1902 est un paradoxe. En effet, le Tennis de Table atteint le plus grand apogé de son histoire : c'est la première fois qu'il eut autant de succès suite à sa deuxième naissance (donc sa naissance officielle). Pourquoi alors que tous les dirigeants de la FTT et de la FPP n'arrivent pas trouver un terrain d'entente le Tennis de Table connaît une véritable explosion. C'est impossible à expliquer (c'est un des nombreux secrets de notre sport) mais comme avant, et beaucoup plus, il est une mode et plus encore : un phénomène de société.

En France, le tennis de table arriva par la Côte d'Azur, sans doute en provenance de la Hongrie même si les preuves manquent pour le confirmer, début 1902. Mais pour d'autres historiens il aurait été apporté par les anglais car la Côte d'Azur était en effet une région où les anglais étaient nombreux à venir passer leurs vacances. Mais la première hypothèse semble plus sérieuse. Le tout premier club fut créé à Nice en mars 1902, c'est le Nice Lawn Tennis Club qui créa ce club : on peut peut-être y trouver une autre preuve que le tennis est le père du Tennis de Table dans cette adaptation. Le premier tournoi de Paris fut remporté par Mademoiselle Yvonne de Pfeffels, joueuse de tennis bien connu à l'époque. Une petite anecdote, à Boulogne, lors d’un tournoi ouvert, on retrouva 7 femmes et un seul homme en quart de finale. No comment.

Le premier magazine spécialisé, créé le 18 janvier 1902 en Angleterre (Londres), et intitulé "Table tennis and pastimes pioneer" faisait état de 20 clubs fin janvier 1902 puis de 113 à la mi-mars, dont 65 de Tennis de Table et 48 de Ping-Pong (qui resta quand même toujours en infériorité numérique). Et on estime qu'il y avait fin 1902 pas loin de deux cents clubs de Ping Pong en Grande Bretagne. Et dès le mois de février, ce journal comptait 20 000 lecteurs hebdomadaires. Il était extrêmement bien documenté pour tous les passionnés de Tennis de Table de l'époque : photographies (rares en 1902 : les toutes premères photographies datant de 1816), descriptions de tous les tournois passés et à venir, éclairsissement sur des points du règlement non établit ou encore résultats, humours et correspondance; tout cela jusqu'à 8 pages. Mais ce journal disparu trois mois après sa création, le dernier numéro fut celui daté du 15 mars. Cet événement est la conséquence de la décadence du Tennis de Table dont nous reparlerons plus tard (voir conclusion).

16. "Table tennis and pastimes pioneer" est un journal consacré au Tennis de Table qui eu un grand succès en 1902.

A côté de ce magazine de nombreux livres sur le Tennis de Table ont été écrit pour mieux comprendre son jeux en plus des règlements fournit dans les coffrets de Tennis de Table. L'illustration numéro 17 nous fait découvrir une grande partie de ces publications. La première publication dans un livre sur le Tennis de Table remonte à octobre 1901. Il s'agit d'un article très documenté de Walter Harrison et bien illustré par le Cavendish Club et publié dans un volume limité du "Windsor Magazine". Mais le tout premier manuel consacré entièrement au Tennis de Table est intitulé "Table Tennis Association in England". Il fut écrit par l'anglais A.J.Bryant en 1902, comporte quelques illustrations et décrit principalement le jeu et la vie des clubs. Le plus connu et le plus populaire pour les pongistes de 1902 est le livre intitulé "How to Play Ping Pong" ("Comment jouer au Ping Pong). Il fut écrit par Washington Gray, à Londres, dont nous avons parler plus haut parce qu'il est à l'origine de la FPP et était inclus dans les boîte de Ping Pong et Gossima (dont les droits appartenaient toujours à l'entreprise John Jaques). L'autre livre, aussi célèbre que celui de Gray, fut écrit par l'anglais T.Fisher Unwin (à Londres et en 1902 comme la majorité des livres concerant le Tennis de Table à l'époque, quelques-uns uns ont été publié aussi aux Etats-Unis) et édité par le déjà connu Arnold Parker. La particularité de ce livre, autre qu'il est interressant et très bien écrit, est qu'il a été publié dans une dizaine versions différentes car son succès était-elle que des rajous étaient nécéssaire au cours de l'évolution de ce sport. Une autre raison est que venant des Etats-Unis il y a eu d'autres publications en Angleterre. Présentons un dernier livre, "A.B.C of Table Tennis" (Londres, 1902), écrit par un champion de Tenis de Table, C.G.Eames, qui est également très interressant.Tous les livres publiés en ce début du siècle sont devenus des objets de collection très rares à dénicher.

17. Quelques livres ayant comme sujet le Tennis de Table publiés en 1902.

Que se soit en Europe ou aux Etats-Unis, plusieurs fabricants tentèrent de concurrencer la marque Ping-Pong détenue par Parker, qui contrôlait la plus grande part du marché du Tennis de Table, et développèrent des jeux semblables. Ainsi naquirent, puis disparurent très vite, le "Pom-Pom" jeux compté en 20 points et créé par l'entreprise "Wright et Ditson" fin 1901 au Massachusset (Etats-Unis), le "Pim-Pam" né en France, (se sont deux autres onomatopés), le "Clip-Clap" en Australie, le Tennis de Salon également en France ou encore le "Whiff-Whaff" créé par Salzenger aux Etats-Unis comme le "Ping-Pong" et le "Flim-Flam". Comme l'appellation du Tennis de Table était resté libre suite à la demande de la FTT de nombreuses entreprises utilisèrent cette appellation pour vendre leur coffrets. C'est le cas, principalement, de Curnock (1901), la McLoughlin Bros. (1902), les directeurs commerciaux W. Spear (1902 en Angleterre) et G. G. Bussey (1902, Bavaria : s'il s'agit de coffret fabriqués en Bavière ceci constitue la preuve que leTennis de Table était bien présent aux Pays-Bas).

Pour bien nous faire comprendre l'ambiance du jeu pratiqué à cette époque il existe de nombreuses lithographies montrant des scènes de jeux publiées un peu partout à cette époque. Il y a 3 types de lithographies : celles qui sont faites pour nous montrer comment on joue au Tennis de Table donc les lithographies pédagogiques, les lithograhies humouristiques très populaires à cette époque et les photographies qui étaient plus rares. Dans l'illustratios numéro 18 nous pouvons nous en faire une idée.

Ces nombreuses illustrations nous apprennent beaucoup de choses sur le Ping Pong de l'époque. Premièrement elle nous montre l'ambiance du jeux : il y a de nombreuses personnes autour de la table, debout ou sur une chaise, assez agitées dans les maisons bourgeoise ou alors il y a plusieurs tables alignées ce qui semble être le cas pour les clubs. Deuxièmement, on se fait une meilleure idée des costumes d'époques : vestes cravates, robes longues, etc. Les dessins humouristiques sont plus enclin à nous montrer des personnages des classes moyennes qui n'avaient pas accès à la photographie. On remarque ainsi : des garçons de café, un gendarme, un barman, une cuisinière, une bonne, etc, tous mis en scènes avec humour. Pour finir on voit que la noblesse anglais, très fier, était également tournée en dérision à l'aide du Tennis de table. En effet, ce jeu abolisait toutes les classes de la société : métier, êge, sexe car tout le monde pouvait se rencontrer.

Page suivante : 18. Quelques exemples de lithographies de Tennis de Table en 1902 : pédagogiques, humouristiques et photographiques.

Vers le mois d'octobre 1902, un autre événement important va se produire. Un anglais, E. C. Goode, invente le revêtement en caoutchouc sur les raquettes de Tennis de Table. La légende raconte qu'il a remarqué une surface à picots de caoutchouc d'un tapis (illustration numéro 19) de pharmacie et qu'il décida d'en recouvrir sa raquette. Cette évolution majeur va révolutionner le jeu car désomais le bois, qui a aussi remplacé le parchemin (voir plus haut), étant couvert de caoutchouc le joueur peut mettre des effets dans la balle : coupé, lifté et latéral, plus évident qu'au tennis. Autre avantagne plus anecdotique : on n'a plus besoin de faire chauffer devant le feu les raquettes en peau tendue, pour améliorer leur élasticité. Ces palettes sont encore assez proches que celles que nous utilisons de nos jours même si la mousse n'existait pas encore. Une autre tendance dans l'évolution du matériel est le rétrécissement des manches des raquettes mais cette évolution n'est pas le fait de la trouvaille d'une homme mais de nombreux essais techniques des fabriquants.

19. Tapis en caoutchouc à picots du XXIème siècle (produit par Gooster). C'est peut-être un article semblable qui donna à Goode l'idée de recouvrir une raquette de Tennis de Table de caoutchouc.

Petit à petit, de par son énorme succès le Tennis de Table se propage à travers le monde de deux manières principales. Soit un ou plusieurs joueurs européens part dans un pays pour lui faire découvrir le Tennis de Table ou alors le pays est une colonie européenne et découvre le Tennis de Table en même temps que la civlisation occidentale, le christianisme et la modernité.

20. Un tournois de Tennis de Table en Nouvelle-Zélande en 1902. Remarquez les costumes et le matériel archaïque mais surtout la masse de la population assez surprenante.

Les colonies de l'empire britannique étaient l'Afrique du sud et l'Inde, dont la pratique du Tennis de Table est attesté anciennement (voir chapître 1), l'Australie et la Nouvelle Zélande (voir illustration numéro 20) dont la pratique est également attesté tôt (fin XIXème siècle), le Canada, où le Ping Pong ne connu jamais de véritable succès, et quelques autres pays afriquains montrés sur l'illustration numéro 21.

Page précédante : 21. Les principales colonies anglaises.

Le Ping Pong se diffusera en Asie essentiellement par le premier pays oriental "pongisé" : le Japon. Son entrée est très controversée car pour certains historiens il fut importé par le Dr T.Kinoshita qui deviendra le premier président de la fédération japonaise; pour d’autres il fut ramené en 1902 par T.Gendo, un prof de sport qui fit ses études en Europe. Mais por d'autre encore il est déjà présent en 1899 avec sa prise prote-plume et des sets en 10 points. Quand à son entrée en Chine, elle se fit par un négociant de Shanghai, W.Daoping, qui importa des coffrets d’équipement du Japon. Le Tennis de Table chinois, à ses débuts, était différent du sport européen, en ils jouaient des tables plus petites, d'une longueur de 1,42 m. Quant aux manches, elles ne comptaient que 11 points (règle qui a été reprise aujourd'hui). On peut peut-être expliqer cela dans le fait que les chinois jouèrent entre eux pendant un demi-siècle et n'intégrèrent la compétition avec les européens qu'aux championnats du Monde de 1953. Il est sûr, en tout cas que l'esprit de cette discipline a très vite trouvé ses marques dans la mentalité asiatique et surtout chinoise.

En Hongrie le Ping Pong est présent depuis 1897, mais c'est le joueur anglais de football amateur et representant de machines à ecrire Edward Shires qui le popularisa vraiment en créant "l'associassion du Tennis de Table". Por cela il voyagea à Budapest (capitale de la Hongrie) et à Viennes (capital de l'Autriche). En 1904, le premier tournoi national hongrois fut remporté par l’Autrichien ( car comme on l'a vu plus haut il y avait un état autrichien-hongroi) E.Kaufman. Dans le reste du monde où il se difusa, le Tennis de Table connu une gloire identique en Argentine arrivé sans doute de colons d'Amérique du nord, en Egypte peut-être venu de colonies anglaises, en Malaisie sans doute apporté par les australiens anglophones, en Thaïlande sport originaire du Japon, en Iran, etc. L'illustration numéro 22 résume l'extention du Tennis du Table dans le monde entier. Le cas de l'Iran est une particularité dans le Moyen et Proche Orient peut enclin à ce genre de divertissement (ce n'est pas un reproche), il semble être venu de l'Egypte qui y entretenait des relations commerciales.

22. Apparition du Tennis de Table dans le monde.

La présence d’une autorité centrale apparaissant en outre de plus en plus indispensable à la bonne promotion de ce sport, les deux fédérations se rapprochèrent le 1er décembre 1902 et fusionnèrent 1er mai 1903 sous le nom de la Fédération de Tennis deTable. Cette nouvelle fédération était composée de 500 membres et logeait au "Cristal Palace" comportant 200 tables. Les deux anciennes fédérations, la FTT et la FPP pensèrent que cette assossiation serait bénéfique pour elle. La FTT pour que le Tennis de Table garde sa popularité en temps que sport à part entière et la FPP pour continuer à tirer des profits commerciaux de ce sport. La règle de service choisi fut celle du type "tennis" à un seul rebond. Il faudra attendre 1920 pour voir réapparaître le double rebond, après que le Tennis de Table a failli mourir.

23. Le Tennis de Table atteint toutes les classes de la société mais aussi toutes les civilisations des plus avancées (société victorienne) aux plus libres comme nous le montre ces deux photographie. La première, ce sont des d'indiens d'amériques jouant au Ping Pong en 1902 et la deuxième des afriquains noirs en 1903 en pleine brousse natale.

Cependant, cette fusion intervint trop tard pour éviter le naufrage : à peine une quarantaine de clubs s’affilièrent sous cette nouvelle instance et le déclin du jeu fut bientôt suivi de sa disparition totale, ou presque, aussi rapidement qu’il s’était imposé. Nous étudierons les causes et les conséquences de ce déclin dans la partie deux.

Prochaine partie : le ping de 1903 à 1920 : un déclin progressif
 
Connaître l'histoire de notre sport c'est ne plus commettre les même erreurs que par le passé.

Dimanche 24 Avril 2005 18:48

et ?
 

Lundi 25 Avril 2005 10:56

aurelien ton travail est vraiment super. Vivement la suite. As tu un site ou on peut trouver les illustrations auxquels tu fais reference.
Encore bravo pour ton travail.
 

Lundi 25 Avril 2005 14:12

aurelien tu serais pas de la meme famille que "autodidacte"?
 
salut les pongistes c'est moi elturkm mais je prefere Max. ALLEZ LE CSB Saint Dizier !!!!

Mardi 26 Avril 2005 08:46

Peu probable: Autodidacte nous raconte (fort bien) les rencontres auquelles il a assisté ou participé. Je ne pense pas qu'Aurélien ait été présent en 1902 ...
 

Mardi 10 Mai 2005 18:24

Sauf si j'ai 135 ans.
 
Connaître l'histoire de notre sport c'est ne plus commettre les même erreurs que par le passé.
0
0
6 messages

Vous êtes ici : Accueil > Forums > Général

Vous devez être membre pour poster un message sur ce sujet.


Modérateurs : Armel, Diabolosyl, Francis, Joël, thr34, hervek
Accéder au forum des dirigeants.