Doubles messieurs, dames et mixtes

Publié par Armel • 30/03/07 05:54 • 3 367 vues • 8 commentaires

1/4 de finale messieurs :
Boll / Suss - Grujic / Karakasevic
Gerell / Lundqvist - Schlager / Chila
Samsonov / Kreanga - Mazunov / Smirnov
Blaszczyk / Tan - Chen / Gardos

1/8 de finale dames :
Stefanova / Tan M. - Kostromina / Timina
Struse / Stumper - Li / Zhu
Strbikova / Vacenovska - Dodean / Samara
Kotikhina / Palina - Pavlovitch / Ganina
Pota / Toth - Grundisch / Xian
Dvorak / Ramirez - Pavlovitch / Fadeeva
Wosik / Wu - Sorochinskaya / Erdelji
Ekholm / Jonsson - Heine / Liu

1/2 finale mixte :
Karakasevic / Paskauskiene - Smirnov / Toth
Pazsy / Pota - Kuzmin / Faddeva
A propos de l'auteur :
Aucun renseignement disponible pour cet auteur.

Tous les commentaires (8) Inverser l'ordre des commentaires

Les Françaises ont perdu 3/1
Bons championnats d'Europe pour les tricolores qui perdent à chaque fois sérrés, dommage. Sinnon c'est vrai que la relève n'est toujours pas là...
"Bons championnats d'Europe pour les tricolores", tu veux dire avec les couleurs noire, rouge et orange en horizontal en fait non ?
je suis assez d'accord avec toi floping...

Il faut arrêter de regarder derrière et de se rassurer en se disant que :
- les autres n'ont pas fait mieux ;
- ça passera peut être la prochaine fois ;
- on progresse (peut être qu'on passera un tour de plus la procahine fois...) ;
- on y était presque ;
- on n'a pas eu de chance ;
- etc, etc.

La chance, ça se provoque
La mentalité de vainqueur, ça s'insuffle

Il y a trop de techniciens en France, qui passent leur temps à se poser la question de la question, technico - tactique de peut être que si on changeait le fil pour un matériau nouveau, le beurre serait peut être mieux coupé...

ça manque de meneurs (menuses) d'hommes (et de femmes)
ça manque de Bernard Laporte de Phlippe Lucas, de Glenn Hoag, voir même de Raymond Domenech.

On ne s'engage pas dans le sport avec du respect et des bons sentiments pour l'adversaire, ou alors seulement à la buvette après la compet'.

Ces championats d'Europe sont complètement loupés faute de relève et de meneurs autant chez es joueurs (joueuses) que chez les entraineurs (euses).

Je ne dis pas qu'il faut les changer, mais juste qu'il faut se donner les moyens des objectifs que l'on veut atteindre. Et surtout donner des objectifs atteignables et progresser étape par étape. Construire sur le long terme avec de vrai plans...

Et quand même arrêter ce Glandage Futuriste Pourri... (vous mettrez les mots que vous voudrez sur ces initiales...).

Dans les dix dernières années, à chaque fois qu'un joueur ou qu'une joueuse est sorti(e) bon(ne) de sa structure club ou de son centre de région et qu'il (elle) a été pris(e) en charge par la fédé, il (elle) s'est royalement planté(e). Le staff avec.

Et on perdure dans ces absurdités...

Enfin bon, j'ai l'impression d'un vieux c.. quand je dis ça et je n'ai pas encore 32 ans, mais je le disais et le prévoyait déjà en 1996...

Il y a bien un moment où il faudra que quelqu'un assume et sorte les c...... sur la table pour avancer un peu.

Veuillez excuser mon langage de charretier, mais... ça m'énerve !
Pour une fois, je suis assez d'accord sur le fond de ce que qq'un dit ici en ce qui concerne l'avenir français pongiste et ses manques. Je le souligne, et l'appuie.
Pour moi le problème c'est les entraineurs à l'INSEP qui n'ont rien prouver au niveau international avec un plantage massif de joueurs !!!!!
Regardez Debruyeres très performant en C2,J1(champion de france,grosses perfs.....) puis entrée à l'insep et plus rien (changement de plaque au passage et à mon avis quand on arrive à ce niveau changer de style de plaque doit etre très dur pour la progression,il aurait fallu prévoir un travail à long terme avec ce joueur et pas à court terme : en 2 ans le joueur est bléssé 1an puis après on le vire)
le trio Bertin Bobillier Lo très proche du top 100 puis blocage et resultats catastrophique des 3 :/ !!!!!!
Arretons une fois de changer les joueurs et virons tout le staff technique car je pense que c'est loin d'etre les meilleurs techniciens Francais à l'INSEP et de plus ils n'ont rien prouver ........mais bon c'est peut etre (surement)des copains à des gens haut placés :/
Le problème ne vient pas forcément des personnes, mais du système qui conditionne ces personnes.
Je m'explique

Dans tous les sports, regardez ce qui fonctionne :

en sport co, les cycles. Quelqu'un peut être très bon pendant une période, puis il y a l'usure. Au football par exemple, sur une équipe qui tourne bien, un coach change tous les trois ans. (je mets à part le cas Guy Roux, il faut toujours une exception. D'autant que Guy Roux n'était un entraineur parachuté mais l'essence même du club depuis les plus petites divisions)

En sport individuel, la relation coach - joueur. L'émancipation et l'épanouissement d'un joueur se font sous la tutelle d'un entraineur et pour les meilleurs mêmes sous la tutelle d'un binôme entraineur de structure et coach de club.

Il faut arrêter de squizzer le coach du club. Qui connait mieux son joueur dans la tête que le coach du club qui suit le gamin depuis ses 8 ou 10 ans ?
Ensuite, il serait peut être intelligent de faire perdurer la relation entraineur de structure - joueur.

Il aurait été intéressant par exemple de voir ce qu'aurait pu donner la relation Gourin (Anne so) - Bourget (Charles) sur une durée plus longue...

Pourquoi changer de responsable lorsqu'on change de catégorie ?
Pourquoi être obligé de rentrer à l'INSEP alors que tout se passe bien à Nantes et que la relance est présente ?
De plus, de cette façon, on évite de cloisonner les groupes selon leur niveau de jeu effecif ou potentiel, mais ils s'entrainent dans des groupes ou peut se développer de vraies affinités.
Et puis, un joueur qui sort du lot servira forcément de locomotive aux jeunes qui arrivent.
L'entraineur ne se sent pas à poil et n'a pas le sentiment d'être obligé de toujours tout reprendre à zéro.
Il a de la vraie matière, de la diversité, de la motivation, dans tous les domaines.
Il n'est pas là que pour préparer la chair à pro tour !

Que pensez vous de cette réflexion ? Sur la relation Entraineur - joueur j'entends sur la durée d'une carrière...
Un jeune qui a les dents longues et d'excellents résultats franco-français, entend trop -à tort ou à raison- qu'hors de la filière, ses chances d'avoir un(des) ticket(s) de sortie ne valent pas celles de ses camarades qui acceptent de jouer le jeu. C'est un aspect non négligeable de la question qui fait que même seulement à moitié décidé, ce jeune sautera le pas. Et le sautera d'autant plus "volontiers" que souvent et en dernier ressort, il se sera laissé -ce n'est pas le moindre des paradoxes- convaincre par son propre entraîneur ...

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire sur cet article.

Dans la même rubrique

224
22/10 - Deux médailles françaises assurées en Europe
0
21/10 - 11 heures de direct sur Eurosport pendant 3 jours
264
18/10 - CHAMPIONNATS D'EUROPE
95
07/10 - TOP 10 EUROPEEN JEUNES
14
27/09 - LIGUE EUROPEENNE
119
12/09 - tournoi de qualification aux championnats d'Europe
4
12/10 - Championnat d'Europe Handisport de tennis de table 2015
195
29/09 - Place aux simples et aux doubles des Championnats d ' Europe
749
23/09 - Championnats d'Europe à Ekaterinbourg du 25 sep au 4 oct
101
07/09 - Sélection française pour les Championnats d'Europe