La Taille Critique

Publié par Nivôdjeu • 19/04/05 21:43 • Mis à jour le 19/04/05 22:07 • 4 084 vues • 21 commentaires

Voilà. Je pense que tout club désirant se développer doit franchir un ou plusieurs seuils critiques.

Pour appuyer mes dires je me réfèrerai à mon club de toujours qui par deux fois a atteint la deuxième division régionale (la Régionale 1 en Messieurs), sans pouvoir franchir ce cap.

La première fois c'était dans les années 1985. Une équipe de copains + l'entraîneur avait réussi à monter en Régionale3, puis en Régionale2 (l'actuelle R1), mais finalement l'équipe s'est disloquée, parce qu'un joueur a été puni par ses parents le jour du match de montée, parce qu'untel partait en province, qu'un autre faisait des études...etc...

Puis 15 ans plus tard une autre bande de jeunes, toujours sous la houlette de la même équipe dirigeante, a franchi les échelons pour se retrouver en Régionale 1, s'y maintenir 2 ans même, mais cette équipe s'est aussi disloquée, parce que l'équipe dirigeante ne pouvait accepter le "mercenaire" proposé par les jeunes, ou que l'entraînement n'était pas suffisamment structuré et professionnalisé.

Il y a donc semble-t-il, une fois le club confirmé à un bon niveau régional, un "seuil" critique qui semble se situer pour l' Ile-de-France au niveau de la Prénationale, et qui, s'il est franchi, permet de continuer l'aventure, s'il ne l'est pas conduit à la désintégration de l'équipe première.

Alors, insuffisance de dynamisme de la part des bénévoles (dont j'étais pour la 2e épopée) ? Manque de moyens financiers ? Inéluctables départs des jeunes doués vers des clubs plus structurés et offrant plus de possibilités ?

Merci de faire part de vos expériences à ce sujet, pour savoir si vous avez rencontré un "seuil critique" à ce niveau, ou un autre plus tard, et afin de réfléchir aux actions à mettre en oeuvre pour que davantage de clubs parviennent au niveau national.

Je pense que ce sujet est d'actualité permanente...
A propos de l'auteur :
Aucun renseignement disponible pour cet auteur.

Tous les commentaires (21) Inverser l'ordre des commentaires

En fait je me suis mal exprimé : il ne peut pas y avoir plus de clubs en Nationale, vu qu'il y a un nombre limité de places, sauf à prendre la place des équipes 2 ou 3.

Mais le développement d'un club nécessite pour moi le franchissement de différents PALIERS.
A ma connaissance, Nivôdjeu, je ne crois pas qu'il existe des dirigeants de clubs qui décideraient froidement d'un niveau de développement à ne pas dépasser. Tout le monde souhaite, veut grandir. Par contre, grandir et surtout grandir vite conduit forcément à faire différemment. Par exemple, un club qui se retrouve pour la première fois avec une équipe en nationale, se retrouvera à devoir faire face à des dépenses induites. D'où à devoir démarcher autrement ceux qui pourraient devenir ses bailleurs de fonds alors que tant qu'il n'avait que des équipes en régionale, les subventions publiques "tombaient" sans qu'il en ait à discuter. Pour ce qui est de continuer l'aventure avec les mêmes joueurs, le plaisir de jouer enfin en nationale représente souvent une
motivation qui se suffit à elle-meme . Alors, seuil critique peut-être mais seulement à partir du moment où le professionalisme fait une entrée en force dans le club (Pro A ou B). Avant, c'est pour beaucoup une question d'envie...
"mes dire"
Je crois comprendre ce que tu veux dire, Nivodjeu, mais je ne pense pas qu'il y ait de taille critique absolue (éliminons les extrêmes comme les pro A ou le club qui viendrait de se créer ) valable pour tout club. C'est d'ailleurs une discussion assez similaire qui revient sur les niveaux de classement des joueurs ( palier à tel ou tel classement ). Je dirai plutôt que chaque club à peu ou prou un certain niveau défini par son histoire et sa situation géographique, ses liens avec les autorités locales et...
Donc, pour un club donné, un niveau donné, et si l'on reprend ton exemple d'un club dont l'équipe 1 tournerait en R2 avec de brèves incursions en R1, ce niveau ne peut changer sans rupture réelle, que ce soit par afflux de joueurs extérieurs ( mercenaires ou non ) ou intérieurs ( des jeunes qui 'poussent' les anciens ). On peut comprendre que sur 6 joueurs, il peut y avoir 1, voire 2 joueurs qui progressent réellement et permettent un maintien en R1 mais pas plus.

Et quand ce niveau est dépassé, vers le haut ou vers le bas, c'est que le club est en train de changer, ce qui provoque souvent des déstabilisations, des remises en cause, puis les choses se re-stabilisent à un autre niveau de référence pour quelque temps, mais ce n'est plus exactement le même club.

A noter aussi que les exemples que tu citent sont courant mais ne 'marquent' les mémoires que dans certains cas. Il est normal que tu re rappelles du cas du jeune puni par ses parents LE JOUR où vous aviez une occasion de vous maintenir en R1 par exemple, mais cela ne t'aurait pas marqué si cela était arrivé un jour de match quelconque de R2 et tu n'aurais pas ce sentiment de 'malédiction' de la R1...
C'est le problème de tous les petits clubs qui ont "tournent" avec un noyau de copains doués et performants au même moment. Le niveau de ces joueurs ne reflète pas le niveau réel du club. En effet , il y a souvent de grands écarts entre l'équipe 1 et la 2. Ce sont des petits clubs qui , sans possibilité de faire de remplacements crédibles, sont condannés dès qu'un membre de l'équipe 1 disparait. Il faut donc beaucoup de chance pour réussir avec ce genre de situation ( arrêt, études, blessures, travail, maladie, ... d'un des membres. Pour combler, il n'y a pas cinquante solutions: ou on recrute un bon joueur ( parfois en payant) ou on continue de former des jeunes en espérant que l'un d'eux perce rapidement ( mais c'est long !)
Bible,
je suis membre du bureau d'un petit club de province dont le trésorier qui est l'ame pensante du club affirme qu'il ne sera pas le dirigeant d'un club qui évolue en nationale (équipe 1 messieurs actuellement en R1).
Et pour quelle raison, ma fois ça semble évident : le trésorier en question est comme nous tous bénévole, à ce titre il n'a ni obligation de moyen ni de résultat, dit autrement la gestion des affaires courantes lui "pompe" suffisament de temps à ces yeux.
L'envie des bénévoles en tant que moteur de l'action ne rencontre pas dans notre association les ambitions de certains joueurs...
Pour Info, les jeunes de la deuxième génération du club de Nivodjeu n'ont pas progressé gràce au structures internes mais aux investissement qu'il entreprenaient en dehors de ce club (stages, entrainements pendant les vacances dans les autres clubs, tournois....). Il y avait donc un décalage entre le niveau de ces joueurs et les moyens sportifs du club pour lequel ils évoluaient
Bonjour pour ma part je suis arrivé il y a deux ans dans un petit club du nord. Je devais passer 35 et le club venait de monter en D1. Donc petit classement des joueurs de l'equipe, mais on s'est maintenu la première année puis on est monté en R4 puis premier de R4 donc montée en R3.. et cette saison ptet une honorable 2ème place en R3... C'est un beau parcours en deux ans à peine, maintenant pensez vous que l'on va stagner si l'on recrute pas ou alors peux t on viser plus haut.Durant ces deux années on a eu une seul recrue un 35. Et dans l'équipe il y a trois jeunes et trois trentenaires...
Pourquoi stagner, pingouf? Tu dis que l'équipe c'est trois jeunes et trois trentenaires, c'est à dire six joueurs qui n'ont sans doute pas atteint leur pic de progression. Si si, j'tassure, on peut encore progresser après trente ans. Ensemble et d'après le chemin que tu décris, vous pouvez parfaitement monter encore d'une division. D'ailleurs, tu le dis toi-même, il s'en faut de peu cette année. Maintenant, si un "bon" classé arrive chez vous et s'intégre bien, eh bien tant mieux mais, pour moi, le recrutement n'est pas toujours une fin en soi. Vous avez fait D1 puis R4 puis R3 en deux ans avec les mêmes; ça signifie donc que votre équipe est formée de six gars qui en veulent pareillement. Pas de raison pour moi que ça s'arrête. Bonne chance... pour la saison prochaine, maintenant.
Votre trésorier ne peut-il changer d'avis, perone? J'ose croire que oui parce que je n'imagine pas que si vous vous retrouviez à jouer sur un match la montée en nationale, il vous demanderait de perdre exprès. Sinon, vous pouvez toujours lui dire que si vous montiez en nationale, cela nécessitera certes de "travailler" autrement mais que, sans doute, de nouveaux bénévoles viendront enrichir le bureau. Il n'y a pour moi pas de position en apparence si fermée qui ne résisterait à la bonne volonté.
Bible, peut être aussi que ce trésorier connait les conséquences d'une montée en nationale...
En dehors de la perte de l'aspect loisir/jeu (faire 200 bornes pour jouer 1 ou 2 matchs ), il anticipe un certain nombre de dépenses qu'il trouve pour sa part injustifiées ; payer un joueur fort pour tenir la baraque en nationale, les déplacements et...
A mon minuscule niveau, en corpo, j'ai eu à faire les mêmes choix. Avec le même budget j'avais le choix entre participer au championnat de france corpo (2 week-ends pour 4 joueurs pour atteindre les 1/4 de finales vu notre niveau ) ou, organiser une rencontre amicale + soirée pour tous les membres de la section...pas évident comme choix.
Je te suis assez, Chgirard, quand tu évoques les conséquences financières. Mais je te suis moins quand tu évoques les conséquences sportives, à savoir faire un ou deux maches. Ces conséquences là regardent, selon moi, davantage les joueurs que le trésorier. Je ne crois pas que le plaisir rapporté au nombre de km se décrète dans un bureau ou avec une machine à calculer. A moins que le trésorier soit directement concerné comme joueur auquel cas il est parfaitement fondé pour énoncer ses sentiments. Sinon, comme je crois l'avoir déjà dit, il reste concevable pour moi qu'une équipe qui accède à la nationale tente l'aventure avec les joueurs qui ont réussi l'accession. Donc , pas forcément de dépenses supplémentaires sur le poste indemnités-joueurs. Par contre, c'est vrai et cela relève d'une gestion responsable que de budgéter les dépenses d'hôtellerie et de restauration qu'une telle
participation entrainera. Au final et même si comme tu le dis justement , c'est pas évident, ça n'en reste pas moins une aventure sportive... donc humaine sûrement faisable dans la plupart des cas.
"...un ou deux matches..."
C'est quand même un peu dur ce que tu dis là vince.Si un tel niveau a pu être atteint c'est quand même en grande partie grace au club qui a formé tous les joueurs ou presque de la génération concernée.(salle libre en permanence,entrainements constructifs,"dialogue" avec les anciens,homologation de la salle...)on ne peut pas tout mettre sur le dos des dirigeants qui au moment de faire signer le "mercenaire" en question se sont apperçu que certains avaient signé ailleurs....!!!, quel club aurions nous alors récupéré?
Certes par la suite vous avez évolué par vous même au niveau du jeu proprement dit par les tournois et stages mais bon ce ne sont pas eux qui vont progresser a votre place.
D'accord a un moment charniere il aurait fallu montrer plus d'enthousiasme pour retenir les joueurs mais il aurait fallu en discuter plus clairement.
D'ailleurs les résultats de ces joueurs n'ont pas été meilleurs et ne le sont tjrs pas apres leur intégration dans des "grosses structures".
Comme quoi le coté "famille/proximité/ambiance" est egalement un facteur déterminant.
Sur la question du seuil c'est vrai qu'il est difficile de franchir des palliers.
Très franchement si les 3 meilleurs joueurs ne se s'était pas investit par leur propre moyens comme ils l'ont fait, le club n'aurait même pas passé le cap de la PR.
Je te suis aussi, Bible ( va falloir se mettre en cercle pour se suivre mutuellement ! ) quant tu dis que cela ne se décrète pas ! Mais justement, la plupart du temps, quand j'entends parler des projets, des envies des joueurs, des bénévoles etc... j'entends souvent parler de monter pour monter ( pourquoi ? c'est mieux parce que... euh... c'est mieux ).
Bien entendu que si tu as 6 joueurs et un encadrement motivé POUR monter il ne faut pas s'y opposer et si l'on anticipe des déceptions, on peut aussi s'y préparer. En revanche, la réflexion se résument souvent à des petites phrases assassines ( faut avoir de l'ambition, sinon on stagne etc...) et ce sont des décisions qui se révèlent souvent négatives à terme.

L'un des éléments de discorde qui a fait éclaté notre équipe cette année en est un bon exemple : alors que l'on venait de monter sans trop savoir si l'on avait le niveau, on s'est retrouvé avec une opportunité de monter encore sur UNE rencontre. Même si l'on n'avait quasi aucune chance de battre cette équipe sur le papier, on sait que tout peut arriver sur un match. Bref, cette éventualité est arrivée dans la discussion et nous étions 4 à ne pas souhaiter monter ( la division du dessus se joue le samedi ), mais le capitaine a tranché de manière autoritaire que si l'on peut monter, on doit monter (tout en affirmant que lui même, déjà juste dans cette division n'y jouerait pas... ). La simple évocation de cette éventualité provoquant un malaise, je te laisse imaginer ce qui se serait passé en cas de montée !
Le seuil critique est atteint lorque tu commences à payer des joueurs pour jouer.
D'un club amateur, tu deviens un club semi-professionel
"quand j'entends parler des projets, des envies des joueurs, des bénévoles etc... j'entends souvent parler de monter pour monter ( pourquoi ? c'est mieux parce que... euh... c'est mieux )."

Chrigard, 100% d'accord avec cette reflexion et tout ce qui suit.
En fait, c'est comme pour les vêtements, la taille critique est celle où l'on est corseté dans ses anciens habits et où l'on se retrouve emprunté dans les nouveaux!
> vincetheking : le club a quand même sur sa valeur propre un niveau de R2 (maintenue) actuellement, donc ça dépasse quand même la PR;-)

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire sur cet article.

Dans la même rubrique

3
11/07 - Kanak Jha Champion des Etats-Unis à 16 ans !
18
13/06 - Tournoi de sélection CEJ à l'INSEP les 13 et 14 juin 2016
3
04/06 - Coupe d'Amérique Latine au Guatémala du 3 au 5 juin 2016
2
02/06 - Tournoi des 6 nations Cadets à Tours les 3,4 et 5 juin
3
31/05 - Match de barrage mardi soir aussi chez les dames
185
29/05 - Match de barrage entre Villeneuve et Istres en REPLAY
39
20/05 - Finales par équipes nationale 1 , 2 et 3 dames et messieurs
10
29/04 - Nakeel ITTF 2016 - Asian Cup du 28 au 30 avril à Dubaï
24
12/04 - Adrien Mattenet à Villeneuve !
10
01/04 - Après les manches, après la balle, la table ?