L' Emploi dans le Tennis de Table

Publié par Nivôdjeu • 23/08/04 21:26 • 4 836 vues • 10 commentaires

Extrait de "La Lettre de l' économie du sport n°666" 18 Juin 2003

Emploi/Formation


La nouvelle instance fédérale sur la "gestion prévisionnelle des emplois et compétences" du secteur emploi/formation de la F.F.T.T. vient de publier les premiers résultats d'une enquête effectuée avec l'aide des ligues et des comités départementaux sur la période novembre 2002-février 2003, sur l'emploi salarié dans le tennis de table.
"Les résultats posent plus de questions qu'ils n'apportent de réponses, constate Gilbert Liégeois, vice-président emploi-formation-recherche, mais d'ores et déjà, permettent de tirer des enseignements pour mener des études encore plus complètes. Ils nous confortent dans l'idée qu'il est de plus en plus nécessaire de mieux gérer les emplois du tennis de table".

Ainsi l'enquête fait apparaître un total de 1000 emplois, dont 80% à temps plein et 20% à temps partiel. "A ce niveau d'emplois, on peut dire que notre discipline s'est effectivement professionnalisée, dans le sens où elle utilise à tous les échelons les compétences de salariés" se félicite Nicolas Barbeau, responsable de l' Institut Fédéral de Formation (IFF). 73% des emplois concernent les clubs, 17% les comités, 8% les ligues et 2% la FFTT. 1000 emplois pour 186265 licenciés donne un ratio moyen de 5,36 salariés pour 1000 licenciés.


... ... ...


La relative jeunesse des emplois salariés et la fragilité des postes créés.

" Il faut être prudent quand on utilise le terme de professionnalisation. En effet, plus de la moitié des postes ne sont encore que des emplois aidés, notamment grâce au dispositif emploi-jeune (507 emplois répertoriés actuellement). La professionnalisation est donc réelle mais encore fragile car nous n'avons pas d'informations fiables sur la pérennisation de ces postes. La formation des dirigeants et des agents de développement aux techniques de recherche de ressources et de développement semble indispensable pour assurer le maintien d'un maximum de postes. Malheureusement, les formations mises en place depuis plus de 3 ans ne sont pas toujours suivies par les personnes qui en auraient le plus besoin !" Certains comités ont été de véritables moteurs pour la création d'emplois, grâce notamment au dispositif emploi-jeune, ces 4 dernières années. Les départements les plus concernés sont les Bouches du Rhône, le Calvados, l' Ille-et-Villaine, la Moselle, le Pas-de-Calais, le Rhône, la Seine Maritime, le Val de Marne.

... ....
A propos de l'auteur :
Aucun renseignement disponible pour cet auteur.

Tous les commentaires (10) Inverser l'ordre des commentaires

La professionnalisation est en marche mais demande à être consolidée.
Pour ma part, j'entame ma dernière année d'emploi jeune le 1er septembre.
Sur ses fonds propres, le club peut péreniser un mi-temps mais pas plus.
J'ai monté un dossier intitulé "mi-temps Club et mi-temps Municipalité" mais celui-ci nécessite encore quelques retouches...
Il sera présenté avant la fin de l'année au Maire et à ses divers élus (commune de 15 000 habitants mais très endettée !) alors j'espére que ça le fera sinon le travail de ces dernières années n'aura pas servi à grand chose.
Pour info, mon poste à 35 heures représente 25 000 Euros. Je demande donc à la Mairie de m'embaucher à 17h30 pour 12 500 Euros !
J'interviens déjà à raison de 6 heures/semaine sur les écoles primaires entre 12h et 14h. L'argent est directement virée sur le compte du club.
Nous avons une salle spé de 12 tables et mon projet tourne autour de cycles avec les instituteurs... mais c'est une question politique car tous les Maires n'acceptent pas de payer pour un boulot que les instituteurs devraient savoir faire...
Bah oui, l'avenir est au bénévoalt. ....
Mais ce que tu fait est surement très judicieux pour pouvoir sortir des jeunes pongistes
à Cyril31 . Je te souhaite de mener à bien ton projet car comme tu le dis tout ce que tu auras accompli pendant 4 ans n'aura pas servi à grand chose sauf à t'avoir permis d'acquérir de l'expérience qui je l'espère te permettra, quoiqu'il arrive de continuer à travailler dans le ping. Il est regrettable que ce soit toi et toi seul (je suppose) qui fasse les démarches pour que tu puisses avoir un plein-temps et que ton club ne s'investisse pas plus pour que tu restes à la fin de ton emploi-jeune : c'est une situation que l'on retrouve dans la majorité des cas et c'est déplorable.
Bon courage
Je ne peux pas non plus trop me plaindre de mes dirigeants car :
1- le président depuis 12 ans c'est mon père
2- le trésorier est un ami d'enfance de mon père et quelque chose comme mon parrain
3- le secrétaire ne tarit pas d'éloge sur moi depuis 5 ans qu'il est au club

Ils me laissent une grande liberté de travil pour ne pas dire une totale liberté !

Concernant mon dossier, c'est vrai que je l'ai fait tout seul (1 mois de boulot et c'est pas terminé...) mais c'est comme ça quand tu as des dirigeants qui oeuvrent depuis des années, ils sont fatigués et il faut leur mâcher le travail, leur mettre la cueiliére dans la bouche en quelque sorte.

Tu l'as souligné, j'ai pris un maximum d'expérience.
J'ai été embauche alors que j'avais seulement le tronc commun 1er degré et maintenant je suis BE2 (spé + TC).
Toutes ces formations ne m'ont rien coûté et idem pour les déplacements qu'elles ont occasionnés.
De plus, demain, j'ai rendez-vous dans un PRC (Point Relais Conseil) car je viens d'obtenir un chèque d'un montant de 500 Euros de la part du Conseil Régional pour faciliter mes démarches de VAE (Validation des Acquis de l'Expérience).
En principe, je devrais valider un BAFD et un BEESAPT avec un minimum de contraintes sur la saison... c'est toujours ça de plus sur mon CV !
Pour info, pour ceux que ça intéresse et qui ne le savaient pas encore comme moi, le BEESAPT n'existe plus. Il est remplacé par le BPJEPS... dont la formation est dispensé au CREPS de Toulouse pour 4350 Euros ! ! !
On entend par emploi une activité rémunérée au moins au SMIC, + les charges sociales, congés payés, etc... un VRAI emploi donc ;-))
Nivôdjeu : je n'ai pas saisi le fond de ta remarque...
Je voulais juste dire que le travail au noir n'était pas un vrai emploi pour moi, puisqu'il n' y a aucune couverture sociale, ni retraite, ni assurance-maladie, ni congés payés. Pour être comptabilisé comme emploi dans cette enquête, il fallait un VRAI poste.
Salut à tous, j'aimerais avoir des infos sur le metier d'entraineur.
C'est à dire, sur le salaire (net de preference) si certains ont des primes (de fin d'années, 13 eme mois, performance, ......).
Sur le nombre d'heures, je sais qu'on est aux 35 h mais cela me parrait difficle dans cette profession.
Donc pouvez vous me donner votre emploi du temps ?(sans week end de compétitions), faite vous les memes heures pendant les vacances scolaires ? Comment sont reparties vos heures sur l'année ?
Quel est votre role, uniquement entraineur ou aussi des taches administratives ou autres ?
Pour conclure toutes les infos sur le metiers d'entraineurs de ping
Merci

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire sur cet article.

Dans la même rubrique

3
11/07 - Kanak Jha Champion des Etats-Unis à 16 ans !
18
13/06 - Tournoi de sélection CEJ à l'INSEP les 13 et 14 juin 2016
3
04/06 - Coupe d'Amérique Latine au Guatémala du 3 au 5 juin 2016
2
02/06 - Tournoi des 6 nations Cadets à Tours les 3,4 et 5 juin
3
31/05 - Match de barrage mardi soir aussi chez les dames
185
29/05 - Match de barrage entre Villeneuve et Istres en REPLAY
39
20/05 - Finales par équipes nationale 1 , 2 et 3 dames et messieurs
10
29/04 - Nakeel ITTF 2016 - Asian Cup du 28 au 30 avril à Dubaï
24
12/04 - Adrien Mattenet à Villeneuve !
10
01/04 - Après les manches, après la balle, la table ?