11 médailles pour les Français dont 5 en or

Publié par Armel • 21/07/14 05:06 • 7 009 vues • 14 commentaires

Alexandre Cassin (Crédits : ITTF)
Alexandre Cassin (Crédits : ITTF)
Les 11 médailles de l’équipe de France

5 médailles d’Or
Simple Juniors garçons : Alexandre Cassin
Par équipes Juniors garçons : Alexandre Cassin, Can Akkuzu, Paul Gauzy, Joé Seyfried, Romain Ruiz
Par équipes Juniors filles : Laura Pfefer, Pauline Chasselin, Marie Migot, Audrey Zarif, Océane Guisnel
Par équipes Cadets : Nolan Givone, Irvin Bertrand, Rémi Menand, Lilian Bardet
Double Cadets : Nolan Givone / Irvin Bertrand

1 médaille d’Argent
Double Cadettes : Leïli Mostafavi / Romane Le Scour

5 médailles de Bronze
Simple Juniors filles : Pauline Chasselin
Double Juniors filles : Laura Pfefer / Pauline Chasselin
Simple Cadets : Nolan Givone et Irvin Bertrand
Double mixte Cadets : Nolan Givone / Lucie Gauthier

Tous les résultats des demi-finales et des finales

Une belle moisson !
A propos de l'auteur :
Aucun renseignement disponible pour cet auteur.

Top commentaires Voir tous les commentaires

Pour répondre à Néofils, la ou je parle de changement, c'est l'arrivée des titres en individuel, la génération de ton fils et des AKS, VB, a gagné des titres en équipe mais le début des moissons de titres en indiv remontent à 2009 avec Robinot et Gauzy..
Depuis le début des années 2000, même si tous les vainqueurs de titres aux CEJ n'ont pas atteint le plus haut niveau, on compte quand même: des Ovtcharov, Suss, Baum, Franziska Freitas, Shibaev.. dans les vainqueurs, pour quelques: M.Duran, Cioti, Jakab, Gorak qui ont moins percés.
Donc on a dans le top 5 européen, 3 joueurs qui ont brillés en jeunes il y a 7,8 ans, donc voyons ce que donne les Robinot, Gauzy, Flore, Lorentz dans 3,4 ans! et après on pourra dire si pour une raison particulière nos jeunes confirment moins que les autres!
Pour l'instant dans le clt européen des - de 21 ans, nous avons les n° 2,4,5 et 6..ce qui tendrait à dire que la progression continue dans le bon sens! Émoticône
Il est trop tôt pour répondre...compte tenu du fait que la france domine les catégories jeunes depuis 3,4 ans et que les plus agés ont à peine dépassés les 20 ans..
je comprend pas cette tendance très répandue au scepticisme et au mauvais esprit..
La France est une nation d'europe dans laquelle le tennis de table n'est pas un sport phare..bien moins présent qu'en allemagne par exemple..
Sachant également qu'a leur actuelle, l'europe accuse un très gros retard sur l'asie..
Dans ce contexte, il est acquis que la france ne dominera pas le tennis de table mondial d'ici 6 mois... mais, le fait qu'elle domine depuis quelques années les catégories jeunes européennes, laisse présager, une place de choix au niveau européen senior d'ici 2,3 ou 4 ans..qui pourrait amener un jours sur un titre..ce qui serait déjà une sacrée récompense..
Donc laissons la s'installer dans le top européen, se rapprocher puis monter sur les podiums..et on aura toutes les raisons d'être satisfait..

Tous les commentaires (14) Inverser l'ordre des commentaires

dodie va ouvrir un débat.
Comment se fait il que nos jeunes soient les meilleurs d'europe depuis pas mal d'années et qu'au niveau sénior ca ne passe plus?
fédé, encadrement, environnement, politique, bras cassés?
Pourquoi une telle situation?
Peut-être, dodie, parce que jeunes, ils jouent comme des adultes, et qu'adultes, ils jouent comme des jeunes.
Il est trop tôt pour répondre...compte tenu du fait que la france domine les catégories jeunes depuis 3,4 ans et que les plus agés ont à peine dépassés les 20 ans..
je comprend pas cette tendance très répandue au scepticisme et au mauvais esprit..
La France est une nation d'europe dans laquelle le tennis de table n'est pas un sport phare..bien moins présent qu'en allemagne par exemple..
Sachant également qu'a leur actuelle, l'europe accuse un très gros retard sur l'asie..
Dans ce contexte, il est acquis que la france ne dominera pas le tennis de table mondial d'ici 6 mois... mais, le fait qu'elle domine depuis quelques années les catégories jeunes européennes, laisse présager, une place de choix au niveau européen senior d'ici 2,3 ou 4 ans..qui pourrait amener un jours sur un titre..ce qui serait déjà une sacrée récompense..
Donc laissons la s'installer dans le top européen, se rapprocher puis monter sur les podiums..et on aura toutes les raisons d'être satisfait..
En fait c'aurait plutôt commencé il y a 9 ans , à Prague , où " la moisson de breloques " était de 6 ce qui n'était jamais arrivé ( jeunes et séniors confondus ). c'était donc l'amorce d'un premier virage sauf que le nombre d'espoirs était réduit à 5/6 unités - cadets + juniors - ces derniers s'étant défaits des Allemands en finale du " par équipes "Et à l'époque les filles n'avaient pas encore émergé. Toutefois ces 5/6 pionniers étaient trop peu pour espérer voir percer l'un d'entre eux . Là nous jouons plus dans la cour des grands et le nombre de très bons espoirs a été multiplié par 3 voire 4 et c'est sur de la quantité que l'on peut raisonnablement penser qu'il y aura de beaux restes en séniors , le grand nombre étant favorable à ceci . Et cette fameuse saine émulation entre eux ( je sais qu'il existe des paris amicaux entre eux ) qui permettra dans un premier temps de faire jeu égal avec nos collègues d'outre Rhin ( les seuls" euro " à taquiner les asiatiques en général )..;
dc pour eatheball il faut laisser du temps (environ 10 ans? ) et bible nous a gratifié d'une approche philosophique et spirituel des plus épatante il faut dire.
Aller dodie veut des réponses par les vraies spécialistes de tennis de table.com
  • hugo
  • Il y a 3 an(s)
A chaque fois que nous avons dans les meilleurs européens en senior, c’est que nous avions une locomotive qui ont été Secretin puis Gatien. Après les autres suivent ils se trouvent emmenés dans le sillage. Et c’est bon pour les tous les pays européens (suède avec Valdner et Allemagne avec Boll) Aujourd’hui tant que nous n’aurons pas un leader capable de battre quasi à chaque fois tous les européens et les meilleurs asiatiques de temps en temps nous ne serons dans la capacité de nous hisser sur les podiums mondiaux. Il faut bien garder à l’esprit que nous sommes européens et qu’en aucun cas il ne faut chercher la solution du côté de l’asie parce que nous n’avons cette même culture et que l’approche psychologique vers l’enfant est strictement à 2 antipodes. Actuellement, nous sommes dans un tournant majeur pour notre sport Français, puisque pour la première fois, il y a une désertion de l’Insep pour un exode vers nos cousins d’outre Rhin. Cette expérience avait été tenté par d’autres joueurs (je pense à C Legout) mais qui n’avait atteint les résultats escomptés du entre autres à un isolement. Dans le cas présent, nous sommes vraiment sur un groupe et non du moindre qui a décidé d’aller essayer d’élever son niveau vers de ce qui se fait de mieux en Europe. Il est fort à penser que nous ne sommes qu’au début de l’hémorragie, puisque aujourd’hui, ils vont s’y entrainer et demain ils signeront peut être dans les clubs allemands. Il va nous falloir réagir, parque notre championnat va se trouver en péril et prendre des dispositions sur des quotas, non pas quant aux nationalités qui est compliqué avec l’arrêt Bausmann mais sur l’âge de façon à arrêter cette désertion avec une obligation d’avoir un jeune de – 21 ans par exemple dans l’effectif de son équipe Pro. Nos quatre juniors qui sont champions d’Europe évoluent dans le championnat Pro Français et le fait de se heurter à des joueurs forts tout au long de la saison leur permet d’élever leur niveau de jeu et d’être performants.
Revenons à nos jeunes Français qui n’arrivent pas depuis la génération Gatien, à percer en senior, ce sympthome chronique nous le connaissons bien, dans les années 90 nous avions Sébastien Boisart (4 s Tours) qui était finaliste des europe juniors face à un dénomé… Timo Boll. En 2000, la génération Bahuaud vice championne d’Europe Junior et il doit encore y en avoir. On calle bien sur à monter ces dernières marches et dont on a perdu le mode d’emploi ou que l’on n’a su le mettre à jour. Loin de là en province au fin fond de nos clubs peu d’information nous parviennent de l’insep, mais une chose est sur c’est que pour que tout ce monde soit parti c’est que l’air en devenait difficilement respirable et le niveau d’entrainement du bois de Vincennes se trouve vraiment affaiblit maintenant.
Il ne nous reste qu’a souhaiter du courage et de la chance à cette génération qui nous a fait vibrer ces 2 dernières semaines et nous sommes friands, nous « petits joueurs » de ces résultats…
c'est sûr que ces bilans magnifiques ne sont pas des garanties pour le futur. Deux éléments apparaissent importants : Gauzy malgré son talent et son travail ne vaut toujours pas le top 50 mondial ; comment les allemands font-ils pour obtenir une telle densité en senior, même s'il faut reconnaître qu'à part Ovtcharov, ils n'ont sorti aucun "vrai" champion, malgré Baum et Steger qui sont excellents. Ils ont peut être un programme spécial pour leurs joueurs à partir de 18 ans ?
Pour répondre à Néofils, la ou je parle de changement, c'est l'arrivée des titres en individuel, la génération de ton fils et des AKS, VB, a gagné des titres en équipe mais le début des moissons de titres en indiv remontent à 2009 avec Robinot et Gauzy..
Depuis le début des années 2000, même si tous les vainqueurs de titres aux CEJ n'ont pas atteint le plus haut niveau, on compte quand même: des Ovtcharov, Suss, Baum, Franziska Freitas, Shibaev.. dans les vainqueurs, pour quelques: M.Duran, Cioti, Jakab, Gorak qui ont moins percés.
Donc on a dans le top 5 européen, 3 joueurs qui ont brillés en jeunes il y a 7,8 ans, donc voyons ce que donne les Robinot, Gauzy, Flore, Lorentz dans 3,4 ans! et après on pourra dire si pour une raison particulière nos jeunes confirment moins que les autres!
Pour l'instant dans le clt européen des - de 21 ans, nous avons les n° 2,4,5 et 6..ce qui tendrait à dire que la progression continue dans le bon sens! Émoticône
Jean-Sébastien Boisard en finale contre Timo Boll, c'était en cadets, hugo. JS avait même remporté le 1er set.

Anne-Sophie Gourin et Dany Lo ont aussi été finalistes en cadet(te)s.
Martinez et Petron n'etaient pas trop mal non plus en categories jeunes http://www.ouest-france.fr/deces-de-lancien-pongiste-dominique-petron-33397
Tout comme Lo et Perretti
  • hugo
  • Il y a 3 an(s)
Oupsss désolé pour la catégorie de JS Boisart
On peut ajouter également à la liste Marine Pavot, vice-championne d'Europe Cadette.
Affirmer "les français dominent en catégories jeunes et quelques années + tard ils ne confirment pas " est en partie faux.Depuis 5 ou 6 ans les jeunes français dominent globalement le tennis de table masculin EUROPEEN, et non MONDIAL.
Regarder le classement européen au début de la phrase et le classement mondial en fin d'affirmation ne constitue pas un raisonnement honnête ; sauf à considérer que tous les européens sont nuls......
Personnellement je pense qu'il faut un peu de temps pour que les choses s'installent ; et même si je ne suis pas certain que nous ayons une future star mondiale (Cassin ? Bertrand ?) je pense que dans les années qui viennent la France fera vraiment partie des toutes meilleures nations européennes, proche voire égale à l'Allemagne et au Portugal.
Mais par contre je suis réaliste : il est clair que nous serons, comme tout le monde, pour toujours ou du moins pour longtemps loin derrière la Chine qui domine toutes les catégories de bout en bout.

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire sur cet article.

Dans la même rubrique

3
11/07 - Kanak Jha Champion des Etats-Unis à 16 ans !
18
13/06 - Tournoi de sélection CEJ à l'INSEP les 13 et 14 juin 2016
3
04/06 - Coupe d'Amérique Latine au Guatémala du 3 au 5 juin 2016
2
02/06 - Tournoi des 6 nations Cadets à Tours les 3,4 et 5 juin
3
31/05 - Match de barrage mardi soir aussi chez les dames
185
29/05 - Match de barrage entre Villeneuve et Istres en REPLAY
39
20/05 - Finales par équipes nationale 1 , 2 et 3 dames et messieurs
10
29/04 - Nakeel ITTF 2016 - Asian Cup du 28 au 30 avril à Dubaï
24
12/04 - Adrien Mattenet à Villeneuve !
10
01/04 - Après les manches, après la balle, la table ?