« La fédé i sont nuls » (lequipe.fr)

Publié par ian31 • 21/04/10 14:57 • 7 471 vues • 8 commentaires

Quel que soit le sport, la Fédération est souvent montrée du doigt. Facile, tentant, mais parfois injuste.


S'il y a bien un point commun entre le foot et les sports bien moins médiatisés, c'est la critique permanente dont la Fédération fait l'objet, quelle que soit son importance. Pour un élu ou un employé d'une fédé, parcourir un forum sur internet - vous savez ces endroits où bien caché derrière un pseudo on peut dire tout et parfois même n'importe quoi - relève souvent de la pratique masochiste. En gros, personne n'est jamais content.

D'un côté, il y a le haut niveau, les champions. Souvent, à les entendre, on a l'impression que leur fédé ne fait rien pour eux et « qu'il ne faut donc pas s'étonner de ne pas avoir de résultats ». De l'autre côté, la base réclame elle aussi davantage de moyens, une disponibilité permanente, des réponses immédiates à des questions.
Légitime certes. Mais pas toujours évident dans la pratique de satisfaire tout le monde avec souvent peu de moyens tant financiers qu'humains (en tout cas dans les « petites » structures).


La critique est aisée mais l'art est difficile paraît-il. Si les choses étaient aussi simples que ce que certains voudraient faire croire, ça se saurait. Prenons la communication par exemple. Certaines fédés font du très bon boulot et non pas les retombées escomptées. Dans la famille « petits sports » (petit est à prendre dans le sens affectif et non pas restrictif), je voudrais le roller-skating, le taekwondo, la lutte ou encore le hockey sur gazon.

Bonne pioche ! Voilà par exemple quelques fédés (il y en a bien sûr d'autres) qui font du bon boulot avec des news régulières, des personnes qui se démènent (même le week-end), des entraîneurs et des sportifs dispos et qui pourtant n'ont pas des retombées forcément exceptionnelles. Frustrant. Surtout quand elles entendent le fameux et très injuste : « mais ils font quoi à la fédé ? » Evidemment, pour d'autres, on a parfois du mal à les plaindre.

Demander à un « Equipier » (le nom des jeunes pigistes à L'Equipe) de récupérer des résultats d'escrime un dimanche soir relève par exemple du pire des bizutages. Le jour béni où il réussit à avoir quelqu'un qui répond à son portable, c'est champagne ! A la gym, les journalistes semblent faire peur et c'est tout juste si un entraîneur ne doit pas demander la permission pour répondre. Heureusement que les athlètes, eux, jouent le jeu. Dans un contexte d'extrême concurrence pour arracher un article ou quelques secondes de diffusion à la télé (eh oui, il n'y a pas de place pour tout le monde), difficile ensuite de venir se plaindre.

Mais dans une grande majorité des cas, les procès adressés aux fédérations sont souvent exagérés. La méconnaissance des réalités du terrain, des contraintes de tout ordre et des moyens limités engendre ces critiques.

Que les « yaka », ceux qui savent mieux que les autres et qui détiennent les solutions pour un monde meilleur sortent des rangs, et se dévouent pour aller changer les choses activement dans les districts, les ligues et les fédérations. Pour que « la fédé i soient moins nuls ». Ils seront les bienvenus... et découvriront sans doute une réalité qu'ils ne soupçonnaient pas forcément.

Voir aussi : http://www.lequipe.fr/Aussi/breves2010/20100421_144413_-la-fede-i-sont-nuls.html

A propos de l'auteur :
Défenseur...défoncé

Tous les commentaires (8) Inverser l'ordre des commentaires

Bel article... Tellement vrai !
Avec moins de fautes, ça aurait pu être encore mieux ... Émoticône
Dirigeant de Ligue depuis plus de 20 ans, j'ai récemment participé activement aux débats sur le forum d'un site dédié au ping régional. Je me suis finalement désinscrit, fatigué de me faire insulter par des imbéciles qui ne voient que leur intérêt personnel dans le ping, sans aucune connaissance ou vision globale.
Bon article effectivement, mais j'aimerais malgré tout apporter de la nuance. En effet l'argument "si vous n'êtes pas satisfait de ce que je fais" est très souvent utilisé et ce dans beaucoup de domaines, à plus ou moins bon escient. En effet quand il s'agit de bénévolat "de base" il est assez malvenu de se plaindre alors que l'on ne fait rien.
Autant plus on avance dans la hiérarchie des organisations (comités, ligues, fédérations) plus il est difficile de s'y retrouver pour beaucoup. L'organisation bureaucratique faisant que parfois on ne sait pas trop à qui s'adresser, ou encore le fait que pour prendre part à ses instances il faille passer par des élections, où la part du relationnel peu parfois primer sur la part de compétence ou d'investissement, etc.
En bref plus on s'éloigne de la base, plus tout cela se politise, jusqu'à en arriver à la fédération qui est bien souvent le théâtre de nombreux enjeux, qui ne sont pas toujours, malheureusement, liés au bien-être de sa discipline (notez que je parle là dans un sens général et pas d'un cas particulier, donc pas la peine de me donner de contre-exemples).
Au regard de cela je pense qu'il est tout de même assez limite de rétorquer à quelqu'un se plaignant par exemple de l'évolution du critérium de s'engager dans la fédération (comme si c'était si évident...).

L'un des problèmes majeurs à mon avis est l'absence de contre pouvoirs (je compte d'ailleurs ouvrir un sujet sur le forum quelque peu lié à cette problématique), en effet il n'existe rien de tel que des associations de joueurs, de clubs, de dirigeants, etc, ou alors celles-ci sont très méconnues et par là même leur pouvoir s'en trouve peu conséquent ou bien ne s'intéresse qu'à une petite minorité. En bref il manque un moyen pour la communauté pongiste d'exprimer ses opinions (il en va de même dans à peu près tous les sports, cette réflexion est donc valable je pense pour la grande majorité des cas à part peut être pour les toutes petites fédérations)
La fédé i sont nuls : plus exactement, ce n'est par ce que l'on est élu à la FEDE que l'on doit tout se permettre, se prendre pour quelqu'un et surtout ne pas défendre l'éthique sportive sous le couvert de règlements que l'on interprète et que l'on modifie à souhait d'année en année pour satisfaire tel ou tel groupe d'individus.
Quelques exemples pour l'année sportive 2009/2010 :
- si un joueur n'avait pas prévenu que Mr VERSANG licencié à Ambilly (champion de France vétérans en 2009) avait également été champion de suisse la même année et qu'il avait conquis cette même année une médaille de bronze au championnat d'Europe vétérans à POREC pour la SUISSE; la même chose ce serait produite cette année (décision de la FEDE de l'exclure 10 jours avant les championnats de France de cette année : qu'en est-il d'une éventuelle sanction pour le club d'Ambilly où il est licencié en France ? les médailles seront-elles réattribuées pour l'année 2009 ? comment se fait-il que personne de la FEDE n'ai rien dit l'année dernière alors que des dirigeants de la FEDE étaient à POREC et que Mr VERSANG avait dit pour FRANCE TENNIS DE TABLE qu'il avait été 14 fois champion de Suisse ?)
- comment peut-on prendre un carton jaune en N1 sans que l'arbitre n'ai vu quelque chose et qu'il mette un carton jaune au bruit qu'il a entendu ?. De plus, pourquoi un carton jaune de N1 passe en commission de discipline à la LIGUE suite à appel ?
- comment valider les propos du JA et d'un arbitre national au 4è me de N2 en individuel à VILLENEUVE SUR LOT qui trouvaient que la journée du samedi 'n'était pas terrible' car ils n'avaient toujours pas vu de cartons rouges et de cartons jaunes !... Il me semblerait plus logique que l'inverse soit l'idéal !...
- comment peut-on lors d'une réunion avec un jury d'appel s'entendre dire par 3 personnes du jury sur 6 que sportivement parlant l'on a raison et que par la suite l'on ne donne pas de suite favorable alors que l'on reconnait qu'il y a une faille dans le règlement et que la FEDE le corrigera l'année prochaine ? (en attendant le joueur est lésé sportivement pour l'année en cours alors qu'ils reconnaissent bien que le règlement n'est pas bon -> au fait combien de fois le jury d'appel a-t-il contredit la commission sportive ? sa création me semble simplement juridique ?)
- pourquoi laisser une grande partie des joueurs booster (tout le monde le sait et qu’ils se fournissent en Belgique) ? Aucun contrôle en PRO A ni au critérium fédéral de N1 ? Que fait la FEDE !.....
- pourquoi se cacher derrière les résultats des jeunes champions français quand l'on sait que la médiatisation de notre sport passera par l'émergence de forts seniors dans le top 50 ? Pensons plutôt à de fortes relances à l'INSEP pour les MATTENET, LEBESSON, SALIFOU, GAUZY,PETIOT,…….. puis regardons ce qui se fait en Allemagne !.....
- pourquoi bâtir un siège fédéral avant un emprunt CENTENAIRE ?????
etc....
Tout cela pour dire que nous (sportifs) attendons de la part de la FEDE des orientations sportives et médiatiques pour notre sport sans que les pouvoirs et les ambitions personnels de certains élus de la FEDE n'entravent celles-ci !...

Nb: la FEDE a une chance inouïe contrairement à d'autres sports de ne pas avoir en face d'elle une association de joueurs (professionnels et amateurs) regroupant des joueurs de tout horizon ainsi que certains dont les métiers professionnels dans le monde juridique pourraient permettre de contredire légalement certaines décisions de la FEDE.
Yiango je crois que tu devrais être intéressé par le sujet que je vais créer, disons qu'il sera justement question d'association dedans ^^
l'article est assez drôle, les sournoises et méchantes personnes se cachant derrière un pseudo pour martyriser "ceux qui se lèvent tôt" de la fédé.
C'est eux si je ne me trompe pas qui dirigent alors il est normal qui soit soumis à la critique, je parle bien évidemment des dirigeants et non des bénévoles.
Hé oui parfois « la fédé i soient moins nuls ». ^^
et parfois le contraire ^^

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire sur cet article.

Dans la même rubrique

2
11/10 - Ping Pong Mag n°19 est disponible
4
05/10 - L'ACTU BELGE ET INTERNATIONALE DU TENNIS DE TABLE N°37
1
02/10 - La Coupe du Monde à la télèvision dimanche et lundi en live
9
18/08 - Zhang Jike arrête sa carrière !
6
05/08 - ITTF : le "Table Tennis X" est né !
6
21/03 - Paul Drinkhall (ACBB) Champion d'Angleterre 2016
5
20/03 - Patrick Baum (Caen TTC) Champion d'Allemagne 2016
0
06/03 - Le dernier numéro de PingMagazine vient de sortir
13
24/02 - Kou Lei n°13 quitte Roanne LNTT pour Grenzau en Allemagne
6
14/02 - Open de Suisse du 12 au 14 février à Lausanne